Registrar du .eu

L’Eurid attend les justificatifs des .eu soumis en sunrise 2

Le peu de justificatifs envoyés à l’agent de validation pour obtenir les noms de domaine en .eu inquiète de plus en plus l’Eurid. Seules 30 % des 80 000 demandes soumises le 7 février 2006, date d’ouverture de la « sunrise 2 » sont arrivées à bon port.

Une demande sur sept expirée

Ce chiffre angoisse l’Eurid, qui interpelle ses « registrars » pour relancer leurs clients finaux. La première date fatidique est au 19 mars… La registry du .eu a de quoi se tracasser, car 42 000 soumissions ont déjà expirées depuis le lancement du .eu. Sur bientôt 300 000 applications, cela fait une demande sur sept ! Et cette statistique risque donc d’augmenter avec les demandes expirées de la « sunrise 2 » au 20 mars.

13 % des applications étudiées

Quand les justificatifs sont reçus, PricewaterhouseCoopers Belgique prend son temps pour les étudier. 13 % seulement depuis décembre, soit 34 000 demandes. De plus, 18 % d’entre elles ont déjà été rejetées par l’agent de validation. Les requérants, qui souhaitent en savoir plus sur le rejet de leur demande, en prennent pour leurs grades. La réponse de PWC est lapidaire : « pour des raisons d’indépendance, nous ne justifierons jamais les raisons pour lesquelles une demande est accepté ou rejetée ».

L’Eurid donne tout de même quelques indices : « une erreur commune que nous voyons fréquemment est que tout demandeur ne réalise pas que seul le propriétaire de la marque peut déposer le nom de domaine ». L’organisme en charge du .eu, souligne, que jusqu’au 6 avril 2006, il est possible « de participer à nouveau si votre demande est rejetée, ou si la date limite pour envoyer les documents justificatifs est dépassée ».

Le 7 avril 2006, le .eu s’ouvre en effet à tous, et les titulaires de droits antérieurs n’ont donc plus qu’une trentaine de jours pour protéger leurs noms de domaines en .eu.

Pour en savoir plus :

Site spécial .eu du « registrar » officiel, le MailClub, cliquez ici.

Lire notre article précédent : Premier nom de domaine français en « .eu » actif