Les noms de domaine ne connaissent pas la crise

Le classement mensuel 01net / MailClub des enregistrements de noms de domaine confirme que l’industrie du nommage internet n’est pas touchée par la crise financière internationale. Les extensions fortes restent dynamiques, d’autres sont en plein boom (.RU russe, .PL polonais…). Découvrez nos résultats dans un classement élargi qui accueille neuf nouvelles extensions.

TOP 10 stable

Le mano à mano que se livrent la Chine (2ième) et l’Allemagne (3ième) pour être la première extension pays mondiale continue. La Chine qui s’essoufflait le mois dernier (lire notre article : http://www.01net.com/editorial/390923/classement-01net./mailclub-quand-la-chine-s-essouffle/), reprend du poil de la bête et accroît son avance avec une croissance de 2 % contre 0,5 % pour l’Allemagne.
Les dix premières extensions mondiales sont bien installées en tête de notre classement et on ne voit pas qui pourrait les déloger d’ici la fin de l’année 2008. La barre est fixée à un minimum de deux millions de domaines et le premier poursuivant argentin est relégué à une distance respectable (1 723 000 .COM.AR).

Brésil, Russie, Pologne, les fortes têtes

C’est sûrement le .RU russe qui a le plus de potentiel pour intégrer à moyen terme le TOP 10. L’extension russe, ouverte à tous, connaît une croissance de 4,67 %. Un rythme de croisière qu’elle tient depuis plus d’un an et qu’il lui a permis de passer du 17ième rang au 12ième en un an !
L’autre extension qui confirme sa flambée nous vient également de l’Est. Il s’agit du .PL polonais (également ouvert à tous) qui gagne une place supplémentaire ce mois-ci.
Dans le reste du monde, notons que le Brésil double le .US états-uniens tandis que l’Iran fête son 100 000ième nom de domaine. Une étape toujours importante pour un registre qui connaît une croissance régulière

Entrée indienne

Le classement de ce mois d’octobre accueille neuf nouvelles extensions.
Nos statistiques sont basées sur les chiffres publiés régulièrement par chaque registre national. La majorité des extensions (essentiellement des pays moins développés) ne publient pas de statistiques fréquemment et se limitent dans le meilleur des cas à un rapport annuel. Ainsi, on ne compte que 80 extensions sur les 272 existantes dans notre panel.
Parmi ces 80 TLDs, neuf sont de nouvelles entrées car leurs registres publient désormais leurs statistiques régulièrement.
Impact principal de cette modification, l’entrée du .IN indien directement à la 29ième place. Comme la majorité des extensions asiatiques, le .IN est une extension sans conditions d’enregistrements particulières. Une société française peut donc enregistrer un .IN.

Espérons que la publication régulière des chiffres indiens sera suivie d’autres extensions qu’on suppose importantes (.TV, .PRO, .ASIA…) afin de vous informer au mieux de l’actualité des noms de domaine.

Pour en savoir plus :
Accédez à nos précédents classements