Les noms de domaine font leur cinéma

En fins lecteurs de MailClub.info, vous n’avez sans doute pas manqués de relever lors de votre dernière visite dans une salle obscure l’inscription d’un nom de domaine pour chaque film dont la bande annonce vous était présentée. Et oui, l’industrie cinématographie inclut désormais pour chacune de ses sorties un site web. Plus étonnant, ces noms de domaine version pellicule se sont construits une charte de nommage… sans que des règles aient été pour autant imposées.

La norme lefilm.com

Après avoir étudié une centaine de sites officiels de films récemment projetés ou allant sortir, nous avons constaté que 33 % d’entre eux étaient construits sous la forme nomdufilm-lefilm.com ou .fr. C’est le cas des leurmoraleetlanotre-lefilm.com, lafilledemonaco-lefilm.com, bienvenuechezleschtis-lefilm.com, auboutdelanuit-lefilm.com ou mesrine-lefilm.com.
Une forte tendance qui ne touche pas que la France. On dénombre 20 % de films avec la version anglaise du terme film (soit movie). Cela donne des hortonmovie.com, jumperthemovie.com ou lovegurumovie.com.
Au total, nous avons donc 53 % de noms de domaine officiels de films incluant le terme lefilm ou movie. Plus qu’une tendance, on appelle cela une norme.

Pas de confusion possible

Première explication, (pratique, je vous le concède) les noms de domaine correspondant à l’intitulé exact du film sont déjà enregistrés. Par exemple, mesrine.com, sagan.com, mr73.com sont tous détenus par des tiers.
Seconde explication, l’intitulé avec le terme film permet d’éviter tout risque de confusion sur le contenu du site. Il précise également que le site est destiné à la distribution dans des pays francophones.

Certains sites contournent cette norme. 34 % ont enregistré directement l’intitulé du film comme noms de domaine : leprincedesangmele.fr, asterixauxjeuxolympiques.com, therewillbeblood.com, kungfupanda.com. Parmi ces noms de domaine, on retrouve des sagas comme 007.com, starwars.com, themummy.com, xfiles.com, oss117.fr ou indianajones.com.

Les autres films (13 %) n’ont droit qu’à des adresses URL plus complexes comme sonypictures.com/movies/youdontmesswiththezohan pour Rien que pour vos cheveux ou disney.go.com/disneypictures/narnia pour Le monde de Narnia.

.COM en attendant le .MOVIE ?

Et les extensions me direz-vous ? Le .COM domine outrageusement avec 80 % des noms de domaine, suivi de très loin par le .FR (16 %). Parmi ces .FR, un seul film est une production française oss117.fr ! Tous les autres sont des films étrangers. On retrouve comme autres extensions 2 .NET (terminatorsalvation-movie.net, deathracemovie.net) et quelques extensions étrangères relevées ici ou là comme watchmenmovie.co.uk, inbruges.co.uk ou cidadedoshomens.com.br en version originale.

Dans le monde entier, plus de 1,5 millions de domaine contiennent le terme film ou movie. A l’heure de la libéralisation des extensions, on peut projeter (sans jeu de mots) qu’une extension générique .MOVIE aurait sa place dans le nouveau monde de nommage. A suivre.

Pour en savoir plus :
Accédez à nos études précédentes