Les Jeux Olympiques d’Athènes sur Internet

Le vendredi 13 août, les jeux olympiques d’été 2004 débutent à Athènes. Un retour aux sources, 108 années après les premiers JO grecs. Cet évènement planétaire a fait son aggiornamento avec le nouveau média Internet.
Comment les organisateurs gèrent-ils leur communication web ? Sur quels noms de domaine s’appuient-ils ? Quels sont les sites consacrés aux jeux olympiques ?

Le site officiel des JO est disponible à l’adresse www.athens2004.com. Créé depuis le 11 juillet 1996, les organisateurs n’ont pas remis aux calendes grecques leurs achats de noms de domaine. Les .org, .net, et .gr (Grèce) redirigent ainsi vers le site officiel.

Le terme Athens2004 plébiscité

D’autres sites utilisent cette appellation « athens2004 ». On retrouve ceux consacrés aux jeux comme Athens2004.cc (Iles Cocos) qui se revendique comme le site non officiel. Un site chinois (avec le .com.cn et le .cn) distille également des informations.

On constate également le phénomène appelé « ambush marketing ». Il consiste à profiter d’un évènement notoire sans dépenser le moindre euro. Athens.nu (Iles Niues) renvoie vers vers 2 sites www.biodent.nu et www.diavlos.gr. Le .biz est détenu par l’entité apocryphe The Website Inc. Le .us est une page d’attente d’un registrar.
Comme tout nom de domaine à potentiel, on trouve des noms à vendre comme athens2004.ru (Russie) ou athens.co.uk (Royaume Uni).

Un Olympic à toutes les sauces

Autre terme très courtisé lors des jeux, le nom de domaine olympic. Olympic.org est détenu par le Comite International Olympique, basé à Lausanne. Site référence dans le domaine, il renvoie vers les prochains jeux d’hiver turinois en 2006 ou les différents comités nationaux olympiques. Les .info, .biz, .net redirigent également vers le .org.

Beaucoup de comités nationaux utilisent le terme olympic pour leur site officiel. C’est le cas entre autre pour la France et le Comite National Olympique et Sportif Français (Cnosf), la Belgique et le Comité Olympique et Interfédéral Belge (Coib), la République Tchèque, la Chine, et la Russie.
Olympic.us est le site officiel de l’équipe olympique américaine.
Le site officiel des jeux de Beijing 2008 (nom officiel de Pékin) a choisi comme adresse olympic.ws.

L’utilisation du nom de domaine olympic est parfois fallacieuse ou simplement frappée d’homonymie. Ainsi, olympic.com redirige sur la société américaine PPG Industries, basée à Pittsburgh, spécialiste entre autre de la peinture extérieure.
Le site olympic.pl (Pologne) est consacré à une firme spécialisée dans le vélo. Derrière olympic.ch (Suisse), on découvre ERI, société internationale émérite dans la conception, le développement, la distribution et le support du progiciel bancaire : Olympic Banking System. Enfin, olympic.co.uk (Royaume Uni) est le site d’Olympic Computers Limted et Olympic.at (Autriche) celui d’Olympic Fitness Club.

Jurisprudence avec l’affaire Olymprix

En France, la marque « jeux olympiques » est protégée. En Mars 2003, la chambre commerciale de la cour de cassation a tranché dans l’affaire « olymprix » opposant le Comité national olympique sportif français (CNOSF) à la société de groupement d’achat Edouard Leclerc (Galec). Elle a condamné le Galec qui avait imité la marque « jeux olympiques » (alors que le titulaire de cette marque est le Cnosf) dans le cadre d’une promotion.
On peut étendre cette jurisprudence aux noms de domaine, ce qui refroidit les cybersquatteurs français (alors que france-olympique.fr, jeux-olympiques2004.fr, jeuxolympiques2004.fr, france-olympiques2004.fr sont libres). Par ailleurs, le Cnosf a également comme adresse franceolympique.fr, et www.jeuxolympiques.fr. A ne pas confondre avec www.jeux-olympiques.fr, détenu par la société stéphanoise Domyno.

Cette étude démontre que la communication olympique est dans l’ensemble maîtrisée. La multitude de combinaisons possibles dans d’innombrables extensions ne permet pas une protection totale.

On peut se poser la question de l’impact des JO sur l’extension .gr. Récemment ouverte, va t’elle bénéficier d’un effet olympique (conjugué aux exploits des footballeurs, champions d’Europe) ?

Pour vérifier la disponibilité de votre nom de domaine en un .gr, cliquez ici