Les .fr de Guillaume.net boudés par le grand public

Mardi 5 décembre à 13 H, l’Afnic a remis à disposition 8 311 noms de domaine .fr détenus par Guillaume.net / ZioConcept.net. Une opération qui devait permettre aux particuliers de récupérer leurs noms de famille en .fr. Une journée plus tard, le grand rush n’a pas eu lieu. Seuls 313 noms de domaine ont été de nouveau réservés sur les 8 311, soit 3,75 %. Ce très faible score risque de fomenter un peu plus la polémique autour de ce blocage.

La suppression et la remise à disposition des noms de domaine de Guillaume.net décidées par l’Afnic étaient justifiées par le nombre élevé de plaintes reçues contre Guillaume.net. Selon l’Afnic, « ces dépôts effectués à grande échelle empêchent de nombreux particuliers de déposer leur nom patronymique sous .fr. Ils constituent une violation manifeste de la charte du .fr, qui prévoit en son article 12 que les droits des tiers doivent être respectés ».

Cinq mois après, seulement trois cents particuliers se sont donc précipités pour acheter un des .fr précédemment enregistrés par Guillaume.net.

On peut relativiser ce faible chiffre, en prétextant que ce premier bilan n’est fait que 20 heures après la remise à disposition, que tous les .fr demandés n’ont pas été encore dûment enregistrés ou que les « registrars » ont mal relayé l’information…
Mais l’explication principale semble bien le désintéressement des internautes pour ces .fr. On peut donc s’interroger sur les motivations d’un blocage et d’une suppression de 8 300 .fr pour que finalement moins de 5 % soient de nouveau enregistrés.

Parmi les noms encore libres (et ils sont nombreux !), on retrouve des patronymes célèbres comme delors.fr, bachelot.fr, pasqua.fr, barthez.fr ou des noms pouvant être génériques comme drame.fr, noms-communs.fr, plaire.fr, nomsdefamille.fr, procureur.fr…

Parmi les trois cent noms enregistrés, la grande majorité l’ont été par des particuliers. Sur un échantillon de 100 noms, 92 % ont des titulaires particuliers. Ces nouveaux heureux titulaires peuvent remercier l’Afnic…

Pour en savoir plus :

Lire notre article : L’Afnic supprime les noms de domaine de Guillaume.net