Les extensions régionales se regroupent

Devant le succès du .CAT catalan (24 000 noms de domaine enregistrés en un an), les autres projets d’extensions régionales fleurissent. Les projets les plus avancés (.BZH breton, .GAL pour la Galice, .VL pour les Flandres et .CYM pour le Pays de Galles) se regroupent pour défendre leurs dossiers auprès de l’Icann.

L’exemple catalan

Depuis le lancement du .cat, Amadeu Abril, responsable de l’extension, a noté une augmentation de 33 % de l’utilisation de la langue catalane sur Internet. En un an, le registre du .cat (Punt.Cat) dénombre 24 000 noms de domaine enregistrés. La répartition des titulaires consacre les entreprises (55 %), les particuliers (30 %) puis les administrations publiques (15 %).

Sarkozy pour le .BZH

Le projet breton continue de réunir de nombreuses signatures sur sa pétition en ligne pour la création du .BZH. Nicolas Sarkozy, le président de la république française, serait favorable à cette nouvelle extension.

En Galice, c’est le parti conservateur espagnol qui appuie le .GAL. Le ministère du commerce du gouvernement britannique n’a lui aucune opposition au .CYM gallois tant que des mesures sont prises en amont pour éviter les pratiques frauduleuses du type cybersquatting.

Pour en savoir plus :
Lire nos articles sur le .cat
Lire nos articles sur le .bzh
Lire nos articles sur le .gal