Les extensions régionales ont le vent en poupe

Suite à la création du .cat catalan, Christian Ménard, député du Finistère, vient de relancer le projet de la création de noms de domaine en .bzh pour la Bretagne. Cette nouvelle extension fait partie des nombreuses propositions de TLD régionaux (.lac, .his…) dont le petit dernier est le .gal pour la région espagnole de la Galice.

Trois caractères qui changent la donne

Sur son site chirstian-menard.com, le député revient sur sa volonté de créer un .bzh. « A l’époque de mes premières démarches, les pouvoirs publics avaient reconnu l’intérêt de mon initiative, et l’AFNIC avait donné son accord de principe pour gérer ce .bzh. Par contre, il m’avait été opposé un problème technique, à savoir qu’un suffixe pour une région doit impérativement être composé de deux lettres, comme cela existe déjà pour la Réunion .re, la Guadeloupe .gp ».

Un principe qui paraissait intangible jusqu’à ces dernières semaines. Or, se félicite Christian Ménard, la Catalogne vient de se voir attribuer une extension en trois lettres, « .cat ». Cette première démontre qu’un « .bzh pourrait être créé ».
La voie est désormais ouverte pour la création d’un « .bzh », souligne le député qui vient de signaler cette étape importante à François Goulard, le Ministre délégué à l’Enseignement et à la Recherche.

Extensions régionales, linguistiques ou culturelles ?

LatinoamerICANN, le groupe d’information sur les noms de domaine d’Amérique Latine et des Caraïbes, fait le point sur les extensions en devenir. Il rappelle que le .his (pour la présence des langues et la culture des pays Hispano-américains) a été proposé, que le projet du .lac est bien avancé (représentant la zone géographique d’Amérique Latine et des Caraïbes) et que le Pays Basque réfléchit à son extension. De plus, il révèle le projet d’un .gal pour la Galice, mettant en valeur la culture et la langue galicienne.

Le précédent catalan

Cette volonté de donner à une extension géographique, une dimension culturelle ou linguistique est déjà présente pour le .cat. L’extension ne veut pas se limiter à un rattachement géographique à la région catalane. Elle est ouverte aux sites du monde entier, qui « démontrent une certaine relation avec la Communauté linguistique ou culturelle catalane ».

Pour en savoir plus :

Lire notre article, Les bretons veulent leur extension internet

Lire notre article, Ouverture du .cat catalan le 13 février

Lire notre article, Un .lac pour l’Amérique Latine ?

– Le site de LatinoamerIcann

– Le site de Christian Ménard