Les Bleus et leurs noms de domaine : aux milieux de jouer !

Arrivé à la moitié de notre étude, place aujourd’hui à nos travailleurs du milieu. Avec bien sur le cas Zinédine et ses 21 extensions testées !

Oliviert Dacourt, a beau avoir bourlingué en Italie (AS Roma), en Angleterre (Leeds), et en France (Strasbourg, Lens), Internet n’a pas été inspiré par ses noms de domaines. Tout juste dacourt.com qui est à vendre.
Bilan des 15 extensions testées :
– 14 L – 1 AV

Le milieu de Chelsea a son site officiel réalisé par Sportifs on Line : http://www.claude-makelele.com/ tandis que claudemakelele.com est pris par le même société américaine qui a williamgallas.com. Si son passage au Real Madrid et au Celta Vigo n’a pas entraîné de dépôt en .com.es, l’arrivée de l’ancien marseillais à Chelsea n’a pas échappé aux anglais : claude-makelele.co.uk a été acheté tout comme makelele.co.uk.
Bilan des 15 extensions testées :
– 10 L – 4 T – 1 P

Le futur joueur de l’OM a gagné en notoriété, ainsi benoitpedretti.com est déjà un nom en vente, tandis que benoit-pedretti.com est détenu par un strasbourgeois. Pour le nom de domaine pedretti, les homonymes font la loi en .com, .net, .org, .info , .ch (Suisse), .it, .co.uk, .us et .fr (les transports Pedretti).
Bilan des 18 extensions testées :
– 9 H – 4 L – 1 AV – 1 T

Le milieu d’Arsenal a son robertpires.com en vente. Le natif de Reims a perdu sur les terrains anglais robertpires.co.uk, pires.co.uk ainsi que robert-pires.com
Sur pires.com, on trouve la société brésilienne Pires Giovanetti Eng tandis que pires.ch est un site satirique plus qu’étonnant.
Bilan des 13 extensions testées :
– 6 L – 3 T – 2 H – 1 ? – 1 AV

Le milieu offensif de Lyon a http://www.sidneygovou.com/, mais govou.com est lui à vendre.
Bilan des 9 extensions testées :
– 7 L – 1 P – 1 AV

Jérôme Rothen a attisé les convoitises d’un girondin qui vends jeromerothen.com .net ainsi que jerome-rothen.com et .net. Pour Rothen, on retrouve sous rothen.net une société de vins australiens. A déboucher pour son futur transfert ? Le joueur monégasque a des homonymes en Autriche et Suisse. Petite particularité, rothen.cc est pris aux Iles Cocos !
Bilan des 13 extensions testées :
– 4 AV – 3 L- 3 H – 3 T

Le capitaine des gunners s’est fait piqué son patrickvieira.com. Beaucoup d’homonymes sur le terme vieira, dont un vieira.com.mx (Mexique) éditeur de son nom. La lecture mexicaine aidera t’elle nos bleus à franchir le premier tour ?
Bilan des 19 extensions testées :
– 10 L – 7 H – 2 T

La FIRME W, société de Sylvain Wiltord, s’occupant de commercialiser ses droits d’image et de réaliser
ses transferts est propriétaire de sylvainwiltord.fr, et .com. sylvainwiltord.co.uk s’est lui perdu en Angleterre.
Bilan des 15 extensions testées :
– 6 T – 6 L- 2 P – 1 H

Comment le plus emblématique des joueurs de l’équipe de France gère sa présence sur le web ? Soulignons tout d’abord la qualité du site officiel zidane.fr (ou zidane.net, .org, ) avec sa version française et espagnole (une belle attention pour ses fans madrilènes). Des petits malins vendent bien zinedinezidane.net, mais le plus impressionnant est le nombre de tiers qui détiennent zidane quelque chose. On relève un zidane.dk (Danemark), ainsi qu’un exotique zidane.nu des Iles Niues. Si le .nu est souvent consacré à des sites érotico-pornographiques, rassurez vous, ce site reste convenable. Autre nom étonnant le zidane.cz en République Tchèque. C’est un site présentant une société dans la bâtiment, qui a toutefois une page qui redirige vers le site officiel. Allez comprendre…
Bilan des 21 extensions testées :
– 9 T – 7 L – 3 P – 1 AV – 1 H

Bilan sur les gardiens, défenseurs et attaquants français (282 extensions)
– 139 ont leur extension libre
– 54 avec un nom pris par un tiers sans légitimité apparente sur le nom
– 39 cas où le nom est pris par un homonyme
– 25 dont le nom est réservé par un titulaire dont l’identification est délicate
– 14 avec un nom en vente
– 11 exemples où le nom est pris par le joueur ou une société proche

Les conditions de l’étude sont disponibles ici

L’étude sur les défenseurs français est disponible ici

L’étude sur les gardiens français est disponible ici