Le nom de domaine de la future capitale européenne de la culture est…

Dernière ligne droite pour les quatre villes françaises (Bordeaux, Lyon, Marseille et Toulouse) qui restent en course pour être désignées « capitale européenne de la culture 2013 ». Pour décrocher le titre suprême, chaque ville a lancé son propre site avec une stratégie de nommage propre.

Des projets en .EU

Bordeaux a adopté pour une construction classique ville année tout attaché et a choisi un .EU comme extension (bordeaux2013.eu). L’extension européenne (en adéquation avec le projet continental) portera t’elle chance ? Lyon y croit aussi (lyon2013.eu), de même que Toulouse (toulouse2013.eu). Tous en .EU !

Marseille est la seule ville pré-sélectionnée a avoir choisi un .FR pour sa communication européenne : marseille-provence2013.fr. Si Marseille n’a pas opté pour le classique marseille2013.eu s’est peut-être parce que le nom de domaine était tout simplement déjà enregistré. Il est même exploité par le festival du film militant ! La municipalité a tout de même bloqué le marseille-provence2013.eu mais marseille-provence2013.org n’a pas échappé au cybersquatting !

Les autres villes ont aussi effectué des dépôts préventifs pour éviter des enregistrements frauduleux. Ils exploitent même ces noms avec des redirections. Bordeaux a acheté son bordeaux2013 en .FR, .COM et .NET. Lyon a fait la même chose avec le lyon2013.org en plus. Toulouse a bien son .COM et .FR, mais les .NET, .INFO et .BIZ ont été enregistrés par des tiers !

Statistiquement (75 %), il y a plus de chances pour qu’une ville française ayant choisi le .EU soit choisie comme « capitale européenne de la culture 2013 ».

Mais l’extension ne fait pas tout ! Liverpool partage ce titre cette année via un bon vieux .COM (liverpool08.com) avec un .NO norvégien (stavanger2008.no). A suivre, donc.


Pour en savoir plus
:
Accédez à nos précédentes études
Lire nos articles sur le .EU

Mots-clés :