Le MailClub obtient un taux d’enregistrement de plus de 93 %

L’Afnic et les registrars français ont vécu une semaine de folie avec la phase d’ouverture du .fr. Plus de 231 000 messages reçus en 4 jours, du jamais vu pour l’Association française pour le nommage Internet en coopération. L’essentiel de l’activité s’est concentré entre 9h et 9h05, avec le record pour vendredi et ses 44 104 emails en 5 minutes !

Ces résultats sont à nuancer car seuls 49 716 noms étaient distincts, soit seulement 21 % des demandes. Les noms génériques ont été les plus demandés.
A l’heure du festival de Cannes, les palmés sont appareil-photo.fr, bio.fr, charme.fr, emploi.fr, luxe.fr, patron.fr, site-internet.fr…

Mobilisation au sein du MailClub

Seuls 514 des prestataires du .fr (sur le millier recensé par l’Afnic) ont participé à cette phase d’ouverture. Cette période a permis de tester la fiabilité des différents registrars. Le MailClub est heureux d’annoncer un taux d’enregistrement de plus de 93 %. Ce résultat ne comprend pas les noms refusés, à cause de leurs présences dans la liste interdite des termes fondamentaux de l’Afnic.

Le taux de 93 % est dû à une mobilisation totale de nos services clientèles, techniques, et commerciaux.

Depuis le mois de février, notre service clientèle a mis en place une architecture gérant les pré-réservations des noms de domaines. Avec notre offre à 28 €, les demandes ont grossi à vue d’œil. Le personnel du MailClub n’a pas compté ses heures pour enregistrer le flux de commandes.

Notre département technique a, lui, développé des robots adaptés au process de l’ouverture du .fr permettant l’envoi des réservations par plusieurs serveurs smtp dédiés à cette tâche. Avec cette expérience et son taux de réussite exceptionnel, l’équipe du MailClub a bonifié son savoir-faire pour le lancement du .eu en 2005 !

L’ouverture du .fr va sûrement permettre à ce dernier d’augmenter son taux de pénétration sur le marché français. Si en 2002, un sondage Afnic – Sofres avait indiqué que 72 % des internautes « souhaitent qu’une entreprise française soit accessible sous son nom de domaine en .fr », la réalité était toute autre. Avant le 11 mai, 80 % des entreprises françaises choisissaient un .com aux dépens du .fr. Parions que dans un an cette tendance sera renversée et que le souhait des internautes sera exaucé.