Le jour où la France est passée devant la Belgique

Grimpé jusqu’à 1 074 369 noms de domaine en octobre 2006, le nombre d’enregistrement de .be n’en finit plus de chuter. Les noms de domaine gratuits n’ont pas été réabonnés par leurs propriétaires. Conséquence statistique, la France repasse devant sa voisine belge en nombre d’enregistrements de noms de domaine avec 730 000 .fr.

612 000 .be ont été déposés gratuitement entre novembre 2005 et janvier 2006. Trois mois d’euphorie qui avaient placé la Belgique dans le top 5 mondial des extensions pays les plus répandues.

Nous approchons désormais l’heure du bilan et le volume de .be font comme neige au soleil. Il reste 725 000 .be enregistrés, dont encore 100 000 durant la campagne de gratuité.
Une dégringolade qui contraste avec la croissance tranquille française orchestrée par l’Afnic. Si le .fr a mis 18 mois pour doubler son nombre d’enregistrement, tandis que la Belgique mettait moins de 3 mois, c’est pourtant la France qui est désormais en tête.

L’opération de gratuité du .be n’aura créé qu’un volume artificiel. Le .fr français rentre désormais dans le top 20 des extensions les plus enregistrées au monde alors que la Belgique en sort.

Pour en savoir plus :

Lire notre article : Les .be au cœur de l’actualité

Mots-clés :