Le .in indien se décuple

La « registry » indienne a annoncé avoir franchi la barre des 100 000 noms de domaine indiens. En l’espace de 90 jours, l’extension .in a gagné 91 000 noms, soit une croissance de plus de 1000 %. Retour sur ce succès asiatique.

Jusqu’à fin 2004, les internautes n’avaient accès qu’aux extensions de troisième niveau de type .co.in. 2005 bouleverse la donne avec une ouverture directe sous le .in.

Afin de lancer l’extension indienne dans les meilleures conditions, le nic indien a mis en place durant le mois de janvier une « sunrise period » (période d’enregistrement prioritaire) de 21 jours pour les propriétaires de marques indiennes.
Résultat : 2 000 noms de domaine ont été enregistrés durant cette période.

45 000 noms de domaine en 24 H

Le 16 février 2005, la libéralisation du .in est totale. Une célérité qui permet aux sociétés et / ou particuliers indiens et / ou étrangers d’avoir accès à l’extension indienne.

Conséquence, les quelques 7 300 noms de domaine indiens qui se sentaient bien seuls en décembre 2004 ont été rejoints par 45 000 confrères, en l’espace de 24 H ! Cette tendance s’est confirmée avec un total de 75 000 nouveaux dépôts en 5 jours.

Des propriétaires du monde entier

Les noms de domaine ont été enregistrés par des propriétaires de 108 pays différents. L’Inde arrive bien sûr en tête avec 62 % des noms de domaine.
On retrouve dans le Top 10 : les allemands (11 %) qui ne sont pas uniquement friands de .de, les américains (10 %), les anglais (3 %), les suisses et coréens (2 %), puis les chinois, hollandais, thaïlandais et canadiens (1%).

De nombreuses sociétés étrangères cherchent à développer des activités économiques dans le 2ème pays le plus peuplé (1 095 000 000 habitants) du monde. Depuis 1980, l’Inde tient une croissance économique de 7 % de moyenne par an.

Pour découvrir notre dossier spécial Asie, cliquez ici.