Lastminute ne récupère pas son .eu en ADR

La célèbre agence de voyage a vu son nom de domaine lastminute.eu se faire enregistrer par un particulier allemand. Contrairement aux nombreuses précédentes décisions, elle n’a pas attaqué l’Eurid mais le titulaire, qu’elle prétend de mauvaise foi.

La société allemande, L’TUR Tourismus AG, en possession d’une marque enregistrée allemande, a raté sa demande sunrise, arrivée seconde à 11H et 9 secondes, alors que Thomas R. l’a soumis à 11H et… 8 secondes. En matière de .eu, les noms de domaine s’obtiennent non pas à la dernière minute mais aux premières secondes !

Thomas R. est titulaire en Allemagne de la marque figurative « last minute » enregistrée dans des produits différents que celui de L’TUR Tourismus.

On peut contester l’attribution de l’Eurid, quand attaquant le registre

Le demandeur conteste l’obtention du .eu (mais dans ce cas-là, il aurait du attaqué le registre) et déclare également que le défendeur a enregistré ce nom de mauvaise foi, sans intérêt légitime, « dans le but de le vendre au demandeur et lui empêcher d’avoir un nom de domaine correspondant à la marque de celui-ci« .

Thomas R. réplique qu’il a déposé ce .eu de bonne foi, pour commercialiser ses propres produits. Le panel confirme que la mauvaise foi n’est pas démontrée et laisse donc le .eu au défendeur, au grand dam du voyagiste !

Pour en savoir plus :
Lire la décision

Mots-clés :