L’Afnic, le .tf et les DOM-TOM

Le .tf est l’extension qui correspond au territoire des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), c’est-à-dire l’Île Amsterdam, l’Île Saint-Paul, les Îles Crozet, les Îles Kerguelen et la Terre Adélie. Anciennement confiée à AdamsNames, société commerciale anglaise basée à Cambridge, la gestion de l’extension est depuis le 23 octobre 2004 en cours de transfert à l’AFNIC, l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération.

Dans son communiqué de presse, l’Afnic précise que ces territoires présentent « la particularité de ne pas avoir de population autochtone mais est occupé de manière permanente par des scientifiques et des techniciens de différents organismes de recherche français ». AdamsNames « ne permettait pas d’offrir à la population scientifique du Territoire un service correspondant à leurs attentes (services non francophones, politique d’enregistrement non officielle). »

Désormais, « l’AFNIC gère le site www.nic.tf. Elle s’engage à maintenir gratuitement les domaines existant sous .tf jusqu’à la mise en place des nouvelles conditions de gestion du .tf dans les mois à venir. Le temps que la redélégation soit complètement effective et afin d’éviter toute instabilité et incohérence sur la zone tf, aucune opération d’administration sur les noms de domaine (transfert, changement de DNS, etc.) ne sera possible. Tout est mis en oeuvre pour minimiser ce délai de blocage qui devrait se terminer au plus tard le 31 décembre 2004. Les nouveaux enregistrements sous .tf restent suspendus. Les nouvelles conditions d’enregistrement ainsi que leur date d’entrée en application seront communiquées prochainement sur le site web : www.nic.tf. »

Le point sur les DOM-TOM

Si l’Afnic gère actuellement le .re pour la Réunion, elle attend toujours l’accord de l’Icann pour le .mq (Martinique), .gp (Guadeloupe), et .gf (Guyane française). Parmi les territoires d’outre-mer, les .nc (Nouvelle Calédonie) et .pf (Polynésie Française) sont gérés de manière autonome, tandis que l’on patiente toujours pour le .wf (Wallis et Futuna). Les .pm (Saint-Pierre et Miquelon), et le .yt (Mayotte) sont comme le .wf., c’est-à-dire « délégué à l’AFNIC mais pas encore ouvert à l’enregistrement, les règles d’enregistrement sont à définir avec les acteurs locaux ».
Le détail de ces informations est disponible en cliquant ici.

Rappelons que le .re, ouvert aux réunionnais mais aussi aux « titulaires d’une marque déposée auprès de INPI ou titulaire d’une marque communautaire enregistrée visant expressément le territoire français » compte actuellement 574 noms enregistrés, ce qui représente 0,18 % des domaines gérés par l’Afnic.

Pour vérifier la disponibilité de votre nom de domaine sur l’ensemble de la zone francophone, cliquez ici en choisissant la Zone Francophone.