La Suisse rend anonyme les whois de ses noms de domaine

Depuis le début du mois d’août, la « registry » du .ch suisse a décidé de ne plus publier les adresses e-mail en rapport avec les noms de domaine inscrits dans ses services publiques de « WHOIS ».

Lutte contre le spam

Dans un communiqué, l’organisme suisse, appelé SWITCH, se déclare « très heureux de pouvoir offrir désormais à ses clients une meilleure protection des données. Il n’est donc plus possible de consulter les adresses e-mail des clients disposant d’un nom de domaine. Avec cette modification, SWITCH agit grandement dans l’intérêt de l’Internet Community et en faveur de la protection contre le spam ».

Rappelons que l’enregistrement et la gestion de noms de domaine en Suisse, ainsi que la publication des données sont régis, sur le plan légal, par l’Ordonnance sur les ressources d’adressage dans le domaine des télécommunications (ORAT) ainsi que par les Prescriptions techniques et administratives (PTA) de l’Office fédéral de la Communication (OFCOM).

Le .ch suisse est une extension très usitée en Europe.

Elle se positionne dans le quinté de tête (Allemagne, Royaume-Uni, Pays-Bas, Italie) avec 714 000 noms de domaine.

Peu cher et ouvert à tous, vous pouvez vérifier la disponibilité de votre nom de domaine en .ch en vous rendant sur :
http://domaines.mailclub.fr/ en choisissant la zone « Top 20 »

Le .ch accepte les IDN, vérifier leur disponibilité en vous rendant sur :
http://domaines.mailclub.fr/ en choisissant la zone « IDN ».

A lire dans MailClub.info :
– .ch : La Suisse n’épargne pas les cybersquatteurs, cliquez ici