La France, deuxième pays le plus touché par le cybersquatting

Pour la troisième année consécutive, MailClub.info publie son enquête annuelle sur le cybersquatting. Cette année, la France devient le deuxième pays le plus touché par le cybersquatting !

L’OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle) enregistre les plaintes concernant les noms de domaine. Elle distingue les affaires concernant les domaines génériques de premier niveau (gTLDs), des domaines correspondant à des codes de pays (ccTLDs). Depuis 1999, plus de 9 000 plaintes (chiffre arrêté fin juin 2006) ont été confiées à l’OMPI.

L’OMPI différencie la répartition géographique des plaignants et des défendeurs. Pour la troisième année consécutive, MailClub.info a compilé le nombre de défendeurs de chaque pays afin de présenter à ses lecteurs une vision des pays où résident le plus de cybersquatteurs.

Les Etats-Unis, toujours loin devant

Toujours placés en tête, on retrouve les Etats-Unis avec près de 7 800 litiges suivis de loin par le Royaume Uni avec « seulement » 800 litiges.
A la 4ième place, on note l’arrivée de la Chine, juste derrière la Corée du Sud.

Dans le top 10, il n’y a pas de changement significatif avec toujours dans l’ordre décroissant, l’Espagne, le Canada, la France, l’Australie, l’Italie et les Pays-Bas.

Dans les plus grandes progressions, on note le Panama qui, depuis 2004, a gagné 32 places pour se placer aujourd’hui 16ième. Des sociétés spécialisées dans ce type de pratiques ont en effet élu domicile dans ce pays.
Le Kenya connaît une ascension fulgurante passe de la 60ième place à la 23ième avec 50 litiges contre 8 en 2005.
Parmi les nouveaux entrants, on trouve la Moldavie, le Belarus, la Lettonie, l’Equateur et la Jordanie qui vient directement se placer 65ième (sur 75) avec déjà 7 litiges à son actif.

La France, de plus en plus touchée

De la même façon que le MailClub a compilé le nombre de défendeurs comptabilisés par l’OMPI, nous avons procédé d’une manière identique pour les plaignants.

Ainsi, nous pouvons établir un classement des pays qui sont le plus victimes des phénomènes de cybersquatting.
Avec presque 1 000 litiges supplémentaires sur un an, les Etats-Unis conservent en 2006 leur 1ière place.

La France, quant à elle, prend la seconde avec 789 litiges, talonnée de près par le Royaume Uni qui en compte 45 de moins.

Parmi les pays comportant un nombre assez important de cybersquatteurs, apparaissent cette année la Russie, la Grèce et la Roumanie ; toutefois la Corée du Sud qui se classe pourtant 3ième de la liste des pays cybersquatteurs n’enregistre toujours pas de plainte pour 2006.

Pour obtenir l’intégralité de notre classement, demandez notre dossier spécial en cliquant ici.