La Champions League des noms de domaine

La semaine prochaine, la plus prestigieuses des coupes européennes de football en club débute. L’occasion d’étudier de plus près les noms de domaine des plus grandes équipes du continent. Un voyage magnifique autour d’extensions peu communes.

.BY, .CAT, .KIEV.UA au milieu des autres

59 % des trente deux équipes dans la compétition ont choisi pour leur nom de domaine officiel leur extension nationale. Un choix plus important pour les clubs de moindre envergure (les roumains du cfrcluj1907.ro et steauafc.ro), les danois du aabsport.dk ou les biélorusses du fcbate.by.
Quel plaisir pour le passionné de noms de domaine et de foot que je suis, de retrouver ce .BY. Il est accompagné de l’extension locale réservée à Kiev en Ukraine, j’ai nommé le fcdynamo.kiev.ua. Un salut au vainqueur de la coupe UEFA de l’année dernière en .RU, le fc-zenit.ru. Un vrai tour d’Europe, je vous l’assure !
Que de bonheur quand le grand Barça revendique sa place dans la culture catalane en optant pour fcbarcelona.cat.

.COM, la marque des grands clubs ?

Une exception ce Barça. Les grands clubs européens sont plus friands d’extensions génériques, .COM en tête. Jugez du peu : arsenal.com, chelseafc.com, juventus.com, manutd.com, realmadrid.com… De quoi organiser de belles demi-finales !
Parmi les autres extensions génériques, on retrouve un étonnant .ORG pour les turcs du fenerbahce.org, un .TV pour les anglais du liverpoolfc.tv (à moins que cela soit un hommage aux célèbres Iles Tuvalu où Liverpool compte de nombreux supporters) et trois .NET pour anorthosis.net, les écossais du celticfc.net et le club marseillais en om.NET.

Marseille, deux lettres sinon rien !

L’OM qui dispose du nom de domaine le plus court du plateau. 12 % des clubs ont opté pour leur acronyme (FC Basel et fcb.ch, Panathinaikos et pao.gr, PSV Eindhoven et psv.nl). 12 autre % ont choisi leurs noms de scènes comme les bordelais sous girondins.com, le werder.de pour les allemands du Werder Bremen, l’inter.it des milanais, le sporting.pt du Sporting Portugal.

Pour le reste, c’est le nom officiel du club qui est choisi malgré quelques bizarreries de nommage comme olweb.fr.

Le club lyonnais est le seul représentant français à avoir opté pour un .FR, soit 33 %. Parmi les cinq grands pays européens (Allemagne, Espagne, France, Italie, Royaume-Uni), l’usage de l’extension nationale diffère. L’Allemagne est 100 % en .DE avec le Bayern de Munich et le Werder. L’Italie est à 75 % de .IT, privilégiés par l’As Roma, la Fiorentina et l’Inter de Milan. L’Espagne est à 25 % (un seul représentant avec villarrealcf.es) quand l’Angleterre ne compte aucun .CO.UK !

Rendez-vous pour la finale du 20 mai 2009, à Istanbul, pour découvrir quel club avait misé sur le nom de domaine vainqueur !

Pour en savoir plus :
Lire nos précédentes études