La belle santé des noms de domaine

Depuis le premier semestre 2004, le nombre des noms de domaine a franchi la barre des 63 millions. Rien que durant les trois premiers mois de l’année, 4,7 millions de noms ont été créés.
C’est une étude de la société américaine Verisign qui a dressé ce bilan. Elle a relevé un taux de 72 % de noms de domaines actifs contre 55 % en 2002. Un dynamisme encourageant conforté par un pourcentage de réabonnement haut, évalué à 72 %.

Le marché reste encore dominé par des extensions phares. Le .com truste 45 % des noms. Arrivent ensuite le .de allemand (12 %), le .co.uk anglais (8 %), le .net (7 %), le .org (5 %), et le .info et .biz (tous les 2 à 2 %). La part des ccTLDs restants est de 19 %.

Notre cher .fr à l’actualité forte durant ces derniers mois est encore en retrait. 258 000 noms à ce jour, soit 0,4 % du total mondial… Mais, rassurons nous, le .fr a cru de 31 % en 6 mois !

Sur le profil des internautes, l’étude démontre que l’Amérique du nord compte le plus d’internautes (175 millions, avec une pénétration de 55 % sur l’ensemble de la population). L’Europe compte elle 173 millions d’internautes, soit 22 % de la population européenne. L’anglais reste la langue la plus utilisée (35,8 %), suivi du chinois (14,1 %), et du japonais (9,8 %) contre 3,8 % pour le français.

Par contre, l’Europe a un taux d’enregistrement de noms de domaine (par rapport à sa population d’internaute) sur son territoire de 14 %, soit plus que l’Amérique du Nord et ses 11 %. Un encouragement pour le .eu ?