I got my .FR

Un lecteur de MailClub.info nous rapporte comment il a réussi à récupérer le nom de domaine got.fr auparavant détenu par la nébuleuse Lantec Corporation. Une opération possible grâce à une procédure spécifique de l’Afnic.

MailClub.info était le premier à vous révéler les agissements douteux du triptyque Lantec Corporation / Eurotastic / Safenames qui s’échangeaient des noms de domaine en .FR au gré des procédures judiciaires dont il était atteint. Des pratiques largement condamnées par des décisions judiciaires ou extrajudiciaires.

Lantec Corporation radiée

Guillaume Got, un fidèle lecteur de MailClub.info, n’a pas procédé ainsi pour récupérer le nom de domaine correspondant à son nom de famille : got.fr. Ce nom a été enregistré par Lantec Corporation. Notre lecteur explique alors sa démarche : « en réunissant de l’information (notamment grâce à votre site et votre newsletter très bien faite), j’ai réussi à faire casser par l’Afnic la détention du nom de domaine désiré. La procédure est un peu longue, mais gratuite et les juristes de l’Afnic sont extrêmement serviables et compétents. Après le délai légal, j’ai ainsi pu déposer got.fr qui appartient dorénavant à ma famille ».

Notre liseur précise. « Au moment où j’ai entamé ma procédure, Lantec était une société dissoute en France. Le nom de domaine avait été enregistré alors même que la société n’avait plus d’existence légale ».

Le titulaire d’un .FR doit toujours être identifiable

Renseignement pris auprès d’Isabel Toutaud, responsable du service juridique de l’Afnic, la récupération de ce nom de domaine « n’est pas issue d’une procédure spéciale Eurotastic / Safenames / Lantec Corporation ».
Elle explique que « nous n’avons fait qu’appliquer la charte qui précise que le titulaire d’un nom de domaine doit toujours être identifiable. Nous pouvons faire des vérifications de notre propre initiative, mais également sur demande de tiers ».
Elle précise que « si lors d’une vérification, il apparaît que le titulaire n’existe plus (société radiée, par ex), alors nous contactons le bureau d’enregistrement afin que ce dernier puisse régler le problème avec son client. Si dans un délai de 30 jours, aucune information satisfaisante ne nous est parvenue, nous bloquons le nom de domaine pour une nouvelle période de 30 jours. A défaut, de mise à jour, nous supprimons le nom de domaine ».

Isabel Toutaud conclut que « c’est très certainement la procédure qui a été appliquée au cas de votre lecteur. Toute demande en ce sens sera traitée de la même manière par notre service d’enregistrement ».

Une procédure à retenir donc en cas de doute sur certaines .FR.

Pour en savoir plus :
Lire nos articles sur Lantec Corporation