Focus sur les noms de domaine egyptiens

A l’occasion du sommet de l’ICANN au Caire, MailClub.info a été reçu par différents membres du registre national égyptien. Ils nous ont fait part de l’actualité riche de leur extension .EG, qui va s’ouvrir dans les mois à venir.

C’est tout naturellement durant ce sommet que Mr Abd El Hakam, Madame El Miniawi ainsi que Madame Barakat ont choisi de nous annoncer leur projet de développement et de promotion de leur extension.

Des règles actuelles strictes

Actuellement, les règles d’enregistrement de noms de domaine sous ce ccTLD sont assez restrictives. Même si le registre a supprimé depuis quelques mois l’obligation de localisation des serveurs DNS en Egypte, seules les sociétés locales disposant d’un certificat d’enregistrement officiel peuvent prétendre à l’enregistrement d’un .EG.

Le registre conscient du potentiel de son extension, souhaite désormais simplifier la procédure d’enregistrement et ouvrir à tous son extension.

A cet effet, une large remise en cause du processus d’enregistrement et de la charte de nommage a été initiée par le registre.

Des enregistrements plus rapides

Même si aucune date ne peut encore être avancée, les responsables du registre nous ont annoncé la création future d’une nouvelle interface d’enregistrement permettant d’obtenir son nom de domaine de manière quasi immédiate.

Un système de registrar va également être mis en place afin de permettre une plus large commercialisation de cette extension.

Il n’y aura plus de restrictions quant à la nationalité du requérant qui devra néanmoins remplir certaines conditions. Ces dernières sont encore à l’étude et nous serons communiquées prochainement.

Enfin, l’élaboration d’un système d’enregistrement automatisé grâce au protocole EPP, sera proposé aux registrars.

Les différents membres du registre espèrent que les différentes innovations exposées permettront un essor considérable du nombre de noms de domaine égyptiens.
Les statistiques de dépôt ne sont pas pour l’instant très conséquent en rapport aux 58 millions d’habitant du pays.