EuroDns lâche du lest

Le blocage des noms de domaine d’EuroDns et la polémique qui a suivi ont connu une nouvelle étape au Tribunal de grande instance de Versailles, en référé.

Tout d’abord, Laurent Nunenthal, représentant en France d’EuroDns, s’est engagé à restituer aux détenteurs de droits antérieurs leurs noms de domaines typosquattés.
Voici une promesse qui permettra de traiter les cas urgents. Radio-France, France Télévision et La centrale des particuliers ont déjà récupéré au tribunal de grande instance de Nanterre leurs .fr.

Sur la forme employée par l’Afnic, le tribunal étudiera ces questions en décembre. Pour avoir « bloqué abusivement 4 500 noms de domaine sans respecter la procédure », EuroDns demande 75 000 euros de dommages et intérêts au gestionnaire du .fr. De son coté, l’Afnic commentait dans 01net, que seules 123 sociétés ont régularisé leurs situations en devenant titulaire de leurs noms. Pour l’Afnic, « en trois semaines, il est étonnant que seule une bonne centaine de clients d’EuroDNS se soient exécutés, alors que ce prestataire de services prétendait que nous avions lésé plusieurs milliers de sociétés commerciales »… Ambiance.