Enchères en ligne pour les .ASIA

Le registre du .ASIA ressemble de plus en plus aux cours de la bourse. Les noms de domaine ayant reçu plus de deux demandes valides (600 .ASIA sont concernés) défilent sur la page d’accueil du site. Un procédé certes totalement transparent mais sans aucune confidentialité. Tout le monde va savoir à combien vont partir les iphone.asia, levis.asia, power.asia, baccarat.asia, camel.asia, senseo.asia ou cars.asia à coup de milliers de dollars.

Plus que quelques jours de période d’enregistrement prioritaire avant le gong final du 31 janvier 2008, et certains ayants-droits s’affolent déjà. Si 16 000 noms de domaine ont été soumis en « sunrise period », 600 ont reçu plusieurs demandes valides. L’attribution de ces noms de domaine va se faire au plus offrant !

Pour Edmon Chung, CEO du DotAsia, « C’est la toute première fois qu’un système d’enchères est utilisé pour résoudre les demandes multiples pour un même nom de domaine. Contrairement au passé, où les entreprises devaient se précipiter et multiplier les demandes pour un même nom, la vente aux enchères établit processus plus rationnel, équitable et serein dans l’attribution du .ASIA. Les moyens alloués pour enregistrer un nom de domaine démontrent l’intérêt des sociétés pour utiliser leurs noms de domaine ».

Les chiffres autour de ces enchères sont publics. Si tyco.asia est grimpé à 7 500 $, extra.asia est parti pour 10 dollars !

D’autres enchères sont en cours. A l’heure où nous écrivons ces lignes, edge.asia est à 5 000 $, cars.asia à 3 300 $, camel.asia à 2 000 $, spotlight.asia à 500 $… Le registre risque d’engranger de coquettes sommes sur les noms de domaine correspondant aux marques d’ayant droits.

Ouverture totale, 20 février 2008

Ce procédé crée un buzz autour de l’extension asiatique et donne une valeur à plusieurs centaines de noms de domaine. De quoi faire rêver certains internautes qui vont pouvoir soumettre leurs demandes en .ASIA sans droit au nom à partir du 20 février 2008.


Pour en savoir plus
:
Enregistrez vos .ASIA
Nos articles sur le .ASIA