Droit de réponse : L’EURid cybersquatté ?

Suite à notre article du 26 août 2005, intitulé « L’EURid Cybersquatté ? », Xavier Buck, directeur général d’EuroDNS a souhaité apporter son droit de réponse.

 » Si vous aviez pris la peine de faire une requête WHOIS sur les noms soi-disant  » Cybersquattés  » (sic), vous auriez d’abord découvert que Eurid.com appartient à la Société Eurid AS, une société norvégienne établie depuis l’an 2000, soit QUATRE ans avant que le Registre EURID ne décide de porter ce nom.
S’agissant des noms Eurid.info et Eurid.dk que vous m’accusez d’avoir enregistré à des fins de cybersquatting, une simple question ou une recherche dans l’historique du dossier .EU vous aurait évité de désinformer d’avantage les destinataires de votre liste.

En grand spécialiste du .EU, vous n’êtes pas sans ignorer que j’ai, à titre personnel, siégé au conseil d’administration du consortium European Domain Registry (EUDR) arrivé second lors du processus de sélection par la Commission Européenne. Une autre recherche WHOIS vous aurait confirmé que ces noms ont été enregistrés bien avant la remise des appels d’offres. En effet, des tentatives de rapprochement entre EURID et EUDR au sein d’un appel d’offre commun nous avaient poussé à enregistrer les noms que vous citez pour éviter, justement, qu’ils tombent en de mauvaises mains.

Ils restent évidemment à la disposition du Registre EURID lui-même par ailleurs parfaitement au courant de cette situation et avec qui, comme Registrar accrédité .EU, nous entretenons les meilleurs rapports.
Je concluerais en rappelant qu’à titre personnel et comme directeur général d’EuroDNS, j’ai toujours été un fervant supporter du .EU, et ce depuis de nombreuses années
« .

Xavier Buck

Commentaires de MailClub.info

Concernant la société norvégienne « Eurid As », il est précisé dans notre article que les premiers dépôts de noms de domaine datent de 2000 jusqu’en 2005.

Le .eu a été la première fois évoqué officiellement à Lisbonne, en mars 2000, lors d’un conseil européen pour développer l’e-commerce.

Nous confirmons que cette société utilise son .com, et .net pour « commercialiser des noms de domaine en .eu, alors qu’elle n’est même pas « registrar » (bureau officiel accrédité) ». Par ailleurs, nous avons constaté que cette société norvégienne utilisait le moteur de recherche d’EuroDns pour ses requêtes whois.

Voici les informations trouvées à travers nos recherches whois qui ont eu lieu avant la publication de notre article :

– EURID.INFO a été enregistré le 19 Mars 2003, par Xavier Buck
– Eurid.dk a été enregistré le 20 Mars 2003, par Xavier Buck
– Eurid.at a été enregistré le 20 Mars 2003, par Datacenter Luxembourg S.A. avec comme contact Xavier Buck

Ces trois noms de domaine redirigent vers des pages d’attente de la société EuroDns, avec une mention « Registered and Parked with EuroDNS « , renvoyant vers la liste des extensions où le terme Eurid est encore libre, avec la possibilité d’acheter ces noms de domaine.

Ces redirections nous semblent peu correspondre à la volonté de Monsieur Buck que ces noms de domaine « tombent en de mauvaises mains ».

Rappelons que pour les autres noms de domaine .se, .it, .org, .be utilisés par l’Eurid redirigent eux vers la registry officielle. Nous attendons un commentaire de l’EURid sur la connaissance de ces cas.

Par rapport à la date des dépôts, rappelons que l’appel d’offres pour le .eu avait débuté dès 2002. Il opposait, entre autre, le projet EUREG, soutenu par l’Afnic à l’Eurid. Lire le communiqué de l’Afnic.

L’article « L’EURid Cybersquatté ? » a été rédigé à partir d’informations factuelles, et notre titre est volontairement interrogatif.

La rédaction de MailClub.info a pour objectif de diffuser des informations fiables auprès de ses lecteurs et de défendre les intérêts des internautes.