Des noms de domaine d’un seul caractère

L’ICANN nous annonce le lancement d’une consultation publique destinée à débattre de l’intérêt de l’ouverture à l’enregistrement, sous une des extensions génériques, des noms de domaine composés uniquement d’un caractère. Ceci autoriserait l’enregistrement de noms de domaine d’une seule lettre ou chiffre.

Cela fait un certain temps que l’ICANN, organisme chargé de la gestion des noms de domaine à l’échelle mondiale, pense à cette ouverture.

Cette implémentation fut au départ évoquée dans un rapport du comité de gestion des noms de domaine réservés, rendu le 27 mai 2007. Ce comité dépendant de l’ICANN, a pour fonction de gérer et maintenir à jour les listes des noms de domaine non enregistrables pour diverses raisons, sous une des différentes extensions génériques existantes.
A l’issue de ce rapport, s’est ouvert en Octobre 2007 une première phase de discussion consacrée à l’étude de l’implémentation technique de cette ouverture. Cette dernière fut également l’occasion de recueillir les avis de la communauté Internet concernant les possibles emplois des sommes résultant de ces enregistrements. Certains ont ainsi proposés que ces fonds soient directement reversés à des associations caritatives mais, rien n’est encore arrêté.
Réalisant l’intérêt marqué de la communauté Internet sur ce point, suite à la réception de nombreux commentaires et avis des différents acteurs concernés, l’ICANN a échafaudé un projet de gestion de cette libéralisation.

De nouveaux noms de domaine mis aux enchères

Ce projet comprend plusieurs propositions relatives à l’emploi qu’il pourrait être fait des sommes résultant de ces enregistrements. L’ICANN propose également qu’un système d’enchères soit introduit afin de gérer les demandes d’enregistrement. Il suggère que la gestion de ces enchères soit confiée à la société « Power auction », une société spécialisée dans la gestion d’enchères dans différents secteurs (électricité, gaz naturel, aviation). Selon le projet, les fonds issus de ces enchères seraient reversés à des organisations servant l’intérêt public de la communauté des internautes. Ces sommes permettraient notamment de développer l’infrastructure Internet, de pouvoir créer des registries dans des pays en voie de développement ou encore, de réduire les redevances d’enregistrement.

Seize extensions dites génériques seraient concernées par cette réforme : .AERO, .ASIA, .BIZ, .CAT, .COM, .COOP, .INFO, .JOBS, .MOBI, .MUSEUM, .NAME, .NET, .ORG, .PRO, .TEL, et .TRAVEL. (Sauf l’exception constituée par les noms de domaine suivants qui sont dors et déjà enregistrés : q.com, x.com, z.com, i.net, q.net, et x.org).

Cette phase de réflexion se clôturera le 13 juillet 2008. Jusqu’à cette date, l’ICANN insiste sur le fait que l’avis de tout intéressé est bienvenu.