Bientôt 3 millions de noms de domaine pour l’Amérique Latine

L’Amérique Latine est un continent à part en matière de gestion de noms de domaine. Au contraire des européens ou des asiatiques, ces extensions principales restent fermées aux sociétés étrangères. Des conditions qui n’empêchent pas l’Argentine ou le Brésil de dépasser le million d’enregistrement de noms de domaine locaux.

Respectivement 13ième et 14ième extensions les plus répandues au monde, l’Argentine et le Brésil ont la particularité d’avoir une charte de nommage fermée. Dans le top 15 mondial, seul l’Australie a aussi cette spécificité.

Loin derrière l’Argentine et le Brésil, on retrouve le Mexique, ouvert à tous avec son .com.mx qui vient de fêter son 200 000 enregistrement. Il est suivi de près par le Chili (175 000 .cl). Un fossé les sépare des poursuivants vénézuéliens (42 000) et béliziens (40 000).

Le taux de croissance mensuel de certaines extensions est de plus de 4 % : Mexique, Venezuela, Equateur, République Dominicaine.
Seule deux extensions sont en recul : le Panama et le Guatemala.

Pour en savoir plus :
Consulter l’étude de LatinoamerICANN