Attention à vos recherches de disponibilité de noms de domaine

Désagréable sentiment de s’être fait avoir, d’être espionné, ou d’avoir perdu l’idée du nom de domaine du siècle… Si vous avez voulu vérifier la disponibilité de jaiunesuperidee.com, mais que vous avez hésité avant d’en faire l’acquisition, il est en effet possible que quelqu’un l’ait remarqué et l’ait enregistré à votre place.
D’où l’apparition de folles rumeurs de délit d’initié chez certains bureaux d’enregistrements. Folles ? Pas si sûr, quand un des plus importants « registrars » (Network Solutions) est visé et même pris sur le fait.

« Front Running »

Car la société ne dissimule pas cette étonnante prise de position. Pour Network Solutions, l’enregistrement systématique des noms de domaine libres recherchés par les internautes est un moyen de protéger leurs utilisateurs de cette même pratique prétendument répandue chez d’autres, nommée « Front Running » en anglais. Du grand art…

Les noms de domaine ne seraient de toute façon conservés que cinq jours grâce une autre pratique régulièrement dénoncée l’« Add Grace Period » (possibilité pour un « registrar » d’annuler la réservation d’un nom de domaine sans la payer dans un délai de 5 jours).

Network Solutions uniquement impliqué ?

La médiatisation de l’affaire Network Solutions fait ressurgir de nombreux témoignages de personnes se présentant comme victimes de « front running ». Simple coïncidence ? Le risque de discrédit sur les professionnels des noms de domaine existe. A tel point, qu’un Afiias (registre du .INFO) semble être obligé de faire un communiqué de presse pour assurer qu’il n’a jamais participé à de telles pratiques.

La récupération des recherches de noms de domaine effectuée chez les bureaux d’enregistrement est techniquement possible, via les fournisseurs d’accès, les registres ou les registrars. La revente de ce type d’informations semble a priori lucrative et le monde des noms de domaine n’est pas celui des Bisounours.

Pour éviter que les noms de domaine libres que vous recherchez deviennent la propriété d’un autre, quelques conseils peuvent être donnés.

– Premièrement, n’hésitez pas. Si le nom de domaine qui vous intéresse est libre, achetez-le immédiatement.
– Deuxièmement, effectuez vos recherches de disponibilité de préférence à partir de l’extranet sécurisé d’un prestataire plutôt que sur son moteur de recherche public. Le risque sera plus limité.
– Troisièmement, rassurez-vous comme vous pouvez. Network Solutions semble le seul à assumer de façon massive cette pratique. Ces dépôts ne concernent a priori que des .COM. Tant mieux si vous souhaitez enregistrer votre nom dans une autre extension. Network Solutions semble avoir uniquement fait le pari de la première extension mondiale. Etonnant de leur part !
– Quatrièmement, communiquez. Si vous constatez des enregistrements déroutants, n’hésitez à vous en émouvoir auprès de votre prestataire pour juger de sa sincérité. Faute avouée à demi pardonnée ?

Dernièrement, le premier conseil est finalement le seul vraiment valable.