A quoi servira le .TEL ?

A partir du 3 décembre 2008, des noms de domaine en .TEL vont voir le jour sur Internet. C’est la dernière extension à « sortir » avant la libéralisation programmée en 2009. Alors qu’est ce que le .TEL ? Une extension pour les téléphones (une sorte de .MOBI bis) ? Un TLD pour le secteur des télécoms ? Pas du tout. Le .TEL cache un projet bien plus innovant…

Un annuaire universel

Les noms de domaine en .TEL permettent aux sociétés ou particuliers de stocker, publier et mettre à jour l’ensemble de leurs coordonnées de contact ainsi que des mots clefs décrivant leurs activités. Toutes ces informations sont accessibles directement sous votresociete.TEL, sans que l’entreprise ait à créer un nouveau site web.

Numéro de téléphone, fax, email, skype, site web, localisation via Google Maps… Toutes ces informations seront disponibles sous votrenom.TEL. Ainsi, les titulaires pourront créer et contrôler leur réseau de communication.

Une optimisation technique novatrice

Le .TEL est la première extension à ne pas utiliser le système DNS traditionnel qui interroge les différentes adresses IP auxquelles sont rattachés les noms de domaine.
Pour cela, elle utiliser le DNS comme une base de données où sont stockées l’ensemble des informations de contact de l’entité. Ainsi, vous obtenez très rapidement les coordonnées recherchées tout en vous connectant directement avec la société en cliquant sur le numéro de téléphone ou l’email inscrits. Bref, l’idéal pour une utilisation sur les téléphones mobiles.

Et si ça marchait ?

Le registre du .TEL redouble d’efforts pour faire connaître l’utilisation de son extension au plus grand monde. Les médias américains comme Financial Times ou CNN le présentent comme le Google des répertoires téléphoniques en ligne.
TelNic a mis à la disposition de ses « registrars » des noms de domaine tests comme mailclub.TEL. D’autres exemples d’utilisation sont également disponibles comme : largeco.TEL, smallco.TEL, hotels.TEL, my-idol.TEL, celebrity.TEL… A vous de juger.

Les sceptiques peuvent toujours émettre des doutes sur ce nouveau projet d’extension, mais le potentiel de cette extension existe. Il serait dommage de l’occulter si le .TEL devenait la nouvelle norme d’identifiant universel, comme il l’ambitionne.
L’expérience du lancement de nouvelles extensions nous a également appris que la naissance des TLDs attirait régulièrement des sociétés peu scrupuleuses. On peut imaginer les dégâts que provoquerait le nomdevotresociete.TEL renvoyant vers des numéros de téléphone frauduleux surtaxés…

Calendrier

Une traditionnelle période d’enregistrement prioritaire (« sunrise period ») débute pour les titulaires de marques enregistrées le 3 décembre 2008. Elle sera suivie d’une période dite de « landrush » (3 février 2009) où les noms de domaine seront commercialisés à des tarifs élevés, histoire de vendre plus chers les noms génériques porteurs. Durant ces deux périodes, les noms de domaine seront déposés pour une durée minimale de 3 ans. Les premiers prix diffusés par les bureaux d’enregistrement français sont de l’ordre de 300 à 450 € pour 3 ans.
Le 24 mars 2009, l’ouverture sera générale avec des tarifs classiques (autour de 30 € / an) sur la base du premier arrivé, premier servi.
Le .TEL clôturera ainsi le lancement traditionnel des extensions avant le boom de la libéralisation des TLDs prévus pour 2009. Toute une époque, bientôt révolue.


Pour en savoir plus
:
Lire nos articles sur le .TEL