80 000 nouvelles demandes de .eu

80 000 .eu ont été soumis dans les premières heures de l’ouverture de la « sunrise 2 » (période d’enregistrement prioritaire). Au total, 260 000 noms de domaine ont fait l’objet d’une demande depuis le 7 décembre 2005.

Depuis ce matin, 11 heures, les titulaires d’autres droits antérieurs que les marques enregistrées peuvent enregistrer un des .eu. Ils sont 72 000 à avoir profité de cet enregistrement prioritaire, durant la première heure. 4 500 nouvelles demandes françaises ont été faites sur la base de leur raison sociale.

Durant cette première journée de « sunrise 2 », l’Allemagne a soumis 16 500 noms, devant les Pays-Bas (13 500) et le Royaume Uni (5 000), à égalité avec la France.

Parmi les noms les plus demandés, on retrouve 24 nouvelles requêtes pour sex.eu, 15 pour shumacher, 12 pour business.eu…

Les détenteurs de droits antérieurs ont jusqu’au 7 avril 2006 pour protéger en .eu les raisons sociales, dénominations sociales, noms commerciaux ou autres signes distinctifs de l’entreprise, les marques nationales et/ou communautaires enregistrées, les noms des organismes publiques… Ensuite, le .eu s’ouvrira à tous.

Pour les demandes multiples, l’étude du dossier par l’agent de validation se fait sur la base du premier arrivé, premier servi… En cas de refus ou de demande expirée, c’est la seconde demande qui est étudiée… Cette chronologie de traitement est importante, car de nombreux noms de domaine soumis en « sunrise 1 » ont connu certains déboirs…

41 000 demandes écartées

Sur les 181 000 demandes effectuées lors de la « sunrise 1 », 38 000 noms ont vu leurs demandes expirées. Ce statut correspond aux demandeurs qui n’ont pas retourné leurs justificatifs dans le délai de 40 jours, fixé par l’Eurid.

2 500 demandes ont été rejetées par l’agent de validation. Les principales causes de ces refus se situent au niveau de la différence entre le titulaire du droit antérieur et le requérant, et de mauvaises indications au niveau des propriétaires.
Au total, 22 % des soumissions de la « sunrise 1 » ont donc disparu et ce chiffre risque de croître, car seuls 11 % des dossiers ont été étudiés par l’Eurid !

13 000 demandes acceptées

Dans le même temps, PricewaterhouseCoopers Belgique (PWC) ou les points de validation gouvernementaux nationaux ont accepté 13 000 demandes en deux mois.
Parmi les 16 000 demandes actives françaises, 2 300 ont été acceptées, 350 rejetées. Trois mille demandes avaient déjà expirées.

Encore deux mois avant l’ouverture à tous

Le modèle économique du .eu est basé sur un million de noms de domaine enregistrés sur un an. En dessous de 500 000 .eu, l’Eurid devrait augmenter ses tarifs d’enregistrement.

Avec sûrement plus de 300 000 demandes à la fin des « sunrise period », la réussite du .eu se jugera lors de son ouverture à tous. Le 7 avril 2006 sera une étape cruciale. Sans justificatif, avec un tarif beaucoup plus abordable (les frais de l’agent de validation disparaîtront), le .eu pourra alors voler de ses propres ailes.

Pour en savoir plus :
Tout savoir sur la sunrise 2, cliquez ici
MailClub.info réédite son dossier spécial .eu, pour l’obtenir, cliquez ici
Découvrez le site spécial .eu du MailClub, en cliquant ici.