26 millions de dollars pour les noms de domaine d’occassion

Le marché de la revente des noms de domaine se porte bien. En 2005, on a dénombré plus de 620 rachats de noms de domaine ayant un montant supérieur à 10 000 $, pour un total de 26 millions de dollars !

Plébiscite pour les génériques en .com

Selon DN Journal, le record de l’année 2005 est pour fish.com, à plus d’un million de dollars. Neuf transactions se situent à plus de 500 000 dollars. Le top des ventes se concentre toujours sur l’extension la plus répandue au monde, l’incontournable .com. Les termes génériques sont toujours plébiscités : bills.com, earth.com, website.com, property.com…

Les termes géographiques font toujours bonne figure : uruguay.com (175 000 $), bogota.com (160 000 $), paraguay.com (150 000 $)…

Parmi les extensions les plus rachetées, l’hégémonie du .com est impressionnante : 483 opérations, soit 78 % du total.

15 % des opérations en ccTLD

Dans le top 10 des rachats, on note la vente de chat.de à 470 000 $. Le .de allemand, deuxième extension mondiale, a connu 37 reventes (6 %) avec, entre autre, car.de, medikamente.de, counter.de… Le .co.uk se porte bien avec 23 opérations.

Les extensions locales connaissent de plus en plus d’opérations de revente : neuf .us américains, six .se suédois, quatre .tv tuvaliens (ou télévisuels), trois .at autrichiens (xxx.at, cards.at…), deux .ca canadiens, un .it italien, un .in indien, un .jp japonais (hotels.jp à 40 000 dollars, 125ième rang), un .hu hongrois, un .to tongais…

Pour les gTLD, le premier des 28 .net est au 25ième rang, avec news.net, vendu pour 150 000 $. Medicine.org (49ième rang) adjugé à 80 000 dollars est le premier des 12 .org. Parmi les extensions génériques, on compte également six .info et quatre .biz.

Parmi les plateformes de revente, Sedo écrase la concurrence avec 238 opérations, devant SnapNames, 138. On retrouve également 61 rachats chez PvtSale, 47 pour Afternic, 38 sur Moniker, 23 pour Pool, 21 chez GreatDomains, quinze chez Enom, huit sur Ebay…

A noter que DN journal ne répertorie pas l’ensemble des rachats (certains restent confidentiels). Les résultats présentés restent une bonne indication du marché de la revente.

Pour en savoir plus :

– Découvrez les prestations de rachat du MailClub, en cliquant ici.
– Le site de DN Journal