20 millions de noms de domaine européens avant le .eu

Historique. L’Union Européenne vient de franchir la barre symbolique des 20 millions de noms de domaine enregistrés. Dopées par les neuf millions de .de allemands, les principales extensions européennes sont ouvertes aux sociétés. Découvrez le classement des extensions européennes.

Les derniers chiffres mondiaux ont comptabilisé 83 millions de noms de domaine enregistrés, un score en constante augmentation. Vingt millions de noms de domaine sont déposés dans des ccTLD (Country Code Top Level Domain) européens. Voici comment ils se répartissent :

1. Allemagne, 9 066 000 .de
– 2. Royaume-Uni, 4 290 000 .co.uk
– 3. Pays-Bas, 1 897 000 .nl
– 4. Italie, 1 259 000 .it
– 5. Danemark, 621 000.dk

– 6. Belgique, 458 000 .be
– 7. Autriche, 446 000 .at

Lire notre article : Autriche : MailClub, unique registrar français du .at
8. France, 390 000 .fr
– 9. Pologne, 344 000 .pl
– 10. Suède, 286 000 .se
– 11. République Tchèque, 212 000 .cz
– 12. Hongrie, 200 000 .hu
– 13. Finlande, 107 000 .fi
– 14. Espagne, 100 000 .es

Lire notre article : .ES : Début de la sunrise espagnole mardi 6 septembre
– 15. Grèce, 93 000 .gr
– 16. Portugal, 66 000 .pt
– 17. Slovaquie, 65 000 .sk
– 18. Irlande, 50 000 .ie
– 19. Estonie, 30 000 .ee
– 20. Lituanie, 25 000 .lt
– 21. Slovénie, 23 000 .si
– 22. Luxembourg, 22 000 .lu
– 23. Lettonie, 20 000 .lv
– 24. Malte, 5 000 .com.mt
– 25. Chypre, 4 000 .com.cy

8ième position pour la France

Dans ce classement, on remarque que les 10 premières extensions correspondent à des ccTLD avec des règles de nommage ouvertes, ou demandant simplement un contact administratif local, exception faite pour la France.

Des dépôts aux multiples usages

Ces extensions « ouvertes » ont comme titulaires des sociétés nationales, mais également des compagnies étrangères.

Elles leurs permettent de toucher directement leurs cibles dans chaque pays. A cette valeur d’usage, ils assurent une stratégie internationale aussi bien en terme de communication que de protection.

De plus, les prix de vente de ces extensions sont de plus en plus accessibles. Par exemple, le .fr coûte 28 € HT / an, le .be belge 39 € HT / an. L’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, le Danemark, l’Autriche, l’Espagne sont commercialisés à 55 € HT / an par le MailClub.

Le statut de « registrar » (bureau officiel d’enregistrement) permet aux bureaux d’obtenir des prix d’achats abordables, et donc des conditions de vente intéressantes pour les clients finaux.

Quel avenir avec le futur .eu ?

« Registrar » dans de nombreux pays européens, le MailClub est également bureau officiellement accrédité par l’Eurid (« registrar ») pour commercialiser des .eu. A ce titre, vous pouvez dès aujourd’hui pré-commander vos domaines en .eu sur eu.mailclub.fr

L’arrivé du futur .eu va-t-il ralentir les dépôts dans les autres extensions européennes ?
En tout cas, sur les 400 « registrars » de la future extension européenne, les nationalités des bureaux correspondent aux pays avec une extension forte, avec un podium Pays-Bas, Allemagne, Italie. Cet engouement laisse en tout cas espérer de belles perspectives…

Pour vérifier la disponibilité de vos noms de domaine dans l’Union Européenne, vous pouvez vous rendre sur :
– sur domaines.mailclub.fr, en cliquant ici, en choisissant la zone Union Européenne, dans les extensions à vérifier.

Pour découvrir l’ensemble des tarifs noms de domaine du MailClub, cliquez ici.