« Un bon nom de domaine ne peut que booster le référencement »

Lors des Rencontres Internationales des Noms de domaine qui se sont tenues à Paris fin janvier 2009, l’atelier sur le référencement a suscité énormément de questions de l’assemblée. Trois experts (Olivier Andrieu, éditeur du site Abondance.com, Romain Casolari, de Komodo.fr et Bertrand Floury, du moteur de recherche Seek.fr) ont témoigné. Questions réponses.

Le nom de domaine est-il important dans le référencement ?

Le nom de domaine fait partie des vingt critères les plus importants dans la grille d’évaluation Google. Avoir un nom de domaine descriptif ou l’associer à une marque ne peuvent qu’être un plus. Romain Casolari peut l’assurer avec son Animaux.fr. Toutefois le référencement est un tout. Un simple bon nom de domaine ne peut garantir un bon référencement

Attention à ne pas être trop dépendant du référencement. Accueillir 90 % de son trafic via un moteur peut être dangereux, le jour où il change ses règles et qu’elle ne vous avantage pas. Idéalement, un trafic global réparti équitablement entre navigation directe, liens sponsorisés ou non, et moteur de recherche est moins risqué.

alt,#TITRE>

Dans quelle extension dois-je déposer mon nom ?

L’extension a surtout un impact pour les recherches en page pays (France, Belgique ou Suisse par exemple) ou dans une langue. Google ressort mieux un .CH pour une recherche en page Suisse.
A certains moments, Google a pondéré négativement certaines extensions comme le .INFO ou .BE. Des opérations de gratuité sur ces noms de domaine ont « sali » ces extensions qui ont été utilisées pour des pratiques frauduleuses (« spam » entre autre) du fait de leur accessibilité tarifaire.
A contrario, un .PRO longtemps élitiste a pu bénéficier d’un bonus. Pour les extensions méconnues ou récentes, l’apparition d’un site bien référencé dans ce TLD va entrainer les autres noms de domaine de cette extension dans un cercle vertueux. Dans le passé, on a pu constater cela avec les .TV. Nous parlons alors de « Trust Rank », une sorte d’indice de confiance.

Quel impact ont les modifications des données whois d’un nom de domaine dans son référencement ?

Les seuls champs importants vont être la date de création et la date d’expiration. Un vieux nom de domaine inspire plus confiance à Google. Un nom enregistré sur plusieurs années garantit une pérennité, importante pour le moteur de recherche.
En ce qui concerne les changements de titulaire (dans le cadre d’une acquisition d’un site fort bien référencé par une autre société par exemple), il s’agit de supputation. Aucune étude n’a démontré un impact négatif à un changement de propriété à un domaine.