amélioration du référencement

Référencement : Un nouvel algorithme Google impacte les noms de domaine à mots-clés

Le célèbre moteur de recherche remanie les critères de visibilité et de positionnement des sites internet. Quel est l’impact sur la stratégie de référencement de votre site et sur le type de nom de domaine à privilégier ?

La pertinence de l’utilisation des noms de domaines à mots-clés semble aujourd’hui remise en question suite à l’annonce de Matt Cutts, responsable de la lutte anti-spam chez Google. En effet, ce dernier a annoncé fin Septembre via twitter une modification de son algorithme afin de réduire la présence des noms de domaine à mots-clés dans les résultats. 0.6% des requêtes en anglais sont concernées. Un prochain déploiement à l’international n’est pas à écarter.

Un nom de domaine contenant des mots-clés est appelé « EMD » pour « Exact Match Domain » en anglais. Cela désigne une pratique consistant à déposer un ou plusieurs noms de domaine à l’identique du/des mot(s) saisi(s) par l’internaute lors d’une requête sur le moteur de recherche.
En saisissant les mots-clés suivants : « meubles » « discount », le fait de détenir le nom de domaine « meubles-discount.fr » permettra de remonter en bonne place des résultats puisque « meubles-discount.fr » correspond à la recherche exacte effectuée.

Cette stratégie SEO, qui permet un référencement naturel, a été largement utilisée ces dernières années par les référenceurs. Celle-ci permettait d’offrir un avantage concurrentiel. Aujourd’hui, cette récente annonce semble remettre en question son efficacité.

Cette nouvelle sanctionnera-t-elle l’usage des noms de domaine descriptifs dans la stratégie SEO ? Pas vraiment, puisqu’en réalité Google ne vise pas des sites classiques, avec un bon contenu.

D’après le site spécialisé, Seomoz.org , les sites étant surveillés étroitement par google sont les « MFA » » nommés « Made For Adsense » Il s’agit d’urls comportant de nombreux traits d’union, par exemple : billet-d-avion-pas-cher-pour-la-corse.com.

Ces sites ont un contenu inexistant, et sont simplement conçus pour diffuser de la publicité. Les MFA ne sont d’aucune utilité pour l’internaute et sont souvent l’indication d’une tentative de spam.
Google souhaite pénaliser ces sites suroptimisés de manière artificielle car le moteur y voit une tentative de corruption et « blackliste » par conséquent le site web.

Les sites web ayant un contenu pertinent et adapté, ainsi qu’un nom de domaine à mots-clés ne seront donc pas la cible de cette mise à jour d’algorithme. Les noms de domaines descriptifs constituent toujours une opportunité intéressante, en combinaison avec d’autres techniques de référencement.

Comment choisir son nom de domaine pour un bon référencement ?

Nous vous conseillons de limiter l’usage abondant des traits d’union, ainsi un nom de domaine contenant deux à trois tirets est considéré comme « suspect » par Google et devient, par voie de conséquence, un élément négatif.
De façon plus globale cependant, il convient de ne pas négliger la dimension défensive du nom de domaine. Ainsi, cette recommandation ne s’applique pas pour la protection d’un slogan, à réserver à la fois en version avec et sans tirets (jusqu’à quatre ou cinq tirets parfois), l’ensemble associé à des extensions génériques (.com, .net , .org, a minima) ainsi que dans les extensions pays de vos implantations actuelles ou futures.

Il sera ensuite judicieux de limiter la redirection web massive de tous les noms de domaine « slogans » dits « noms de domaine secondaires » vers le site principal. L’acquisition desdits noms de domaine permettra d’éviter le cybersquatting, mais cela doit de se faire dans la limite du raisonnable, car les dépôts systématiques atteignent aujourd’hui leur limite. Effectivement, dans l’absolu, cette pratique est adéquate, néanmoins, le budget nécessaire pour parvenir à une défense parfaite est sans fin. C’est pourquoi, la mise en place d’une surveillance de noms de domaine liée à vos marques et/ou votre société apparait aujourd’hui comme incontournable.

Il est également pertinent d’associer un mot-clé à votre marque ou votre produit et de privilégier les noms de domaine plutôt courts, qui seront, en outre, plus aisés à mémoriser par l’internaute.

Les noms de domaine descriptifs de valeur s’avèrent de plus en plus difficiles à enregistrer, du fait de la rareté et de la saturation du marché. Une astuce consiste à réserver la version accentuée « IDN » (lorsque l’orthographe le permet), disponible depuis peu en .fr mais aussi en .com , .net , .org ,et .info.

A titre d’exemple, pour que ce soit plus concret, qui aura l’idée d’enregistrer « carte d’identité numérique » au lieu de « carte d’identite numerique » sans accents ?

Lorsque le nom de domaine générique convoité est déjà pris, l’alternative classique demeure bien sûr le rachat du nom de domaine. Un nom de domaine ancien constitue un atout particulièrement important en référencement, mais le coût de rachat à envisager restant particulièrement onéreux, cela doit s’inscrire dans la stratégie propre de l’entreprise.

——————————————————————————-

Françoise PARLAGRECO-SALARIS est Chargée de Clientèle Grands Comptes au sein du département noms de domaine du Mailclub.

Titulaire d’un master II info-Com spécialité Nouvelles Technologies, Françoise conseille depuis près de 6 ans les responsables noms de domaine des plus grandes sociétés françaises dans leur stratégie mondiale de nommage Internet.