Quelle extension pour les marques étrangères ?

La France est un marché économique qui intéresse les plus grandes marques mondiales. Je me suis intéressé aux noms de domaine qu’elles choisissent pour leur communication française. .COM ? .FR ? Enquête sur les cents plus grandes marques internationales.

Devinez quel est le cauchemar d’un professionnel des noms de domaine comme moi ?
Une simple URL : apple.com/fr. Je n’ai jamais compris pourquoi la célèbre marque américaine à la pomme s’évertue à communiquer en France sur ce répertoire. D’autant plus qu’elle est titulaire du .FR ! Son choix d’indiquer la mention FR dans son adresse démontre bien qu’elle a ciblé la France et qu’elle souhaite le montrer, mais pourquoi ne pas mémoriser une adresse plus simple, directement en apple.fr ? Mystère.

44 % ont opté pour le .FR

D’autres firmes ont clairement fait le choix du .FR pour leurs actions en France. 44 % de notre panel en tout cas. Pour certaines sociétés, il s’agit même d’un leitmotiv. Prenez Coca, il a bien entendu coca-cola.fr mais a également décliné coca-cola-entreprise.fr, coca-colazero.fr ou coca-cola-light.fr.

Constructeurs automobiles allemands (audi.fr, bmw.fr, mercedes-benz.fr, volkswagen.fr) ou japonais (honda.fr, toyota.fr), marques high-techs (dell.fr, nintendo.fr, nokia.fr, philips.fr, sony.fr), acteurs majeurs de l’internet (amazon.fr, ebay.fr, google.fr), enseignes de restauration (kfc.fr, mcdonalds.fr, pizzahut.fr, starbucks.fr), tous ont misé sur une communication en .FR.

Parmi les 56 % de .COM, des multinationales ont été également touchées par le syndrome « apple » comme Adidas, Gillette, Intel, Sap ou Ups. D’autres ont misés pour un sous-domaine dédié à la France (fr.blackberry.com, france.hermes.com, fr.yahoo.com).

Peut-on distinguer une catégorie d’entreprises plus tentée par le .COM que par le .FR ? On constate que les sociétés ayant une clientèle plutôt entreprise sont légèrement plus séduites par le .COM : Cisco, General Electric, Oracle…

.FR made in Japan vs .COM made in Italy

Une recherche par nationalité montre des préférences nationales. Toutes les marques japonaises sont des fans de .FR ! Même chose pour les coréens. Les allemands penchent également plutôt vers l’extension française (60 %).
A contrario, les italiens ne jurent que par le .COM à l’instar de ferrariworld.com, giorgioarmani.com ou prada.com.
Les états-uniens (50 % des marques étudiées) préfèrent également le .COM (64 %). Et les français, me direz-vous ? Quatre dont Danone, Hennessy et Louis Vuitton se déclinent en .COM contre trois en .FR comme Chanel.fr.

Si le .COM domine encore le .FR dans son usage à destination des clients français, le .FR continue sa progression. Un élément déterminant à prendre en compte dans sa transposition à l’étranger.

Si 44 % des sociétés étrangères choisissent le .FR pour communiquer en France, que doit faire une société française présente à l’étranger ?
Sûrement utiliser l’extension nationale du pays visé.

D’autant plus que les extensions pays de nombreux voisins ont des statistiques d’enregistrement de noms de domaine locaux beaucoup plus importants qu’en France (voir le classement des extensions 01net / MailClub). Une extension locale pour paraître plus proche ?