CNNIC Hong Kong 2012

Mailclub en Chine : une ouverture sans sunrise

Lorsque nous avions créé en 2006 la filiale Hong Kongaise de Mailclub, il s’agissait à l’époque principalement de permettre à nos clients de posséder un contact en Asie, permettant l’enregistrement d’un .asia.
Depuis, le monde des noms de domaine a évolué, le Nic Chinois également, passant de l’ouverture totale au contrôle total, pour changer à nouveau de politique.

L’avènement des IDN en 2009, lors de la réunion Icann de Séoul a accéléré le mouvement. Les idéogrammes ont désormais droit de cité sur le web.
Mailclub a alors travaillé sur ces caractères non ascii, pour produire un clavier virtuel permettant la prise de commande, pour changer ses systèmes et les adapter à divers alphabets et permettre à ses clients de gérer l’intégralité des extensions. Ce travail nécessite un suivi permanent mais nous a également permis de mieux progresser dans l’implémentation des noms en .cn.

Mailclub était donc invité, en ce mois de Juillet, à Hong Kong, pour transmettre un retour d’expérience à des registrars étrangers, candidats potentiels à l’accréditation. Lors de cette conférence ont eu lieu plusieurs débats, dont certains très pointus concernant les structures des bases de donnée des contacts titulaires (débat technique en chinois et en anglais) ou alors l’évolution de la politique de nommage du .cn dans le futur.
J’ai eu l’honneur de présenter Mailclub et de participer (en anglais) aux débats, et de découvrir Hong Kong et l’hospitalité de nos hôtes. Merci à CNNIC pour l’accueil.

Le point marquant de cette rencontre fut cependant le temps de travail en groupe multiculturels, lorsque l’on a pu se rendre compte que le traitement des registrars étrangers est un peu plus souple que celui des registrars locaux en termes de contrôle. Mais l’information à retenir est finalement celle ci : à ce jour CNNic envisage d’ouvrir les noms en idn avec une sunrise pour les entités et individus chinois, mais ensuite de libéraliser tout d’un coup… pour les étrangers.

Un beau challenge en perspective, un risque majeur à venir. Une opportunité pour ceux qui ont des filiales en Chine. Et l’occasion pour nous de pouvoir vous guider !

——-

Frédéric est le directeur général du Mailclub.

Associé de la société, représentant des bureaux d’enregistrement au Conseil d’administration de l’Afnic, gestionnaire de projet, participant actif au sein de l’Icann, il est le garant du bon fonctionnement de Mailclub.

Ancien d’Euromed et de l’ESSCA, il a aussi appris, à travers Daydream, sa première société que le chemin de l’entrepreneuriat n’est pas un fleuve tranquille.

Sa ligne de conduite : il faut être soit à fond, soit à fond.