Lancement du .LUXE dédié à la blockchain ?

Noms de domaine .LUXE : Priorité aux .ETH et risque d’atteinte pour les marques

Nous vous avons présenté à plusieurs occasions durant ces dernières semaines, le plan de lancement du .LUXE, ainsi que ses particularités.

Nous avons également organisé il y a quelques jours un webinar  pour présentation à chacun, des spécificités de ce lancement, alliant blockchain (en tant que système d’échange), Ethereum (technologie de gestion de crypto-monnaie et d’applications), ainsi que l’extension .LUXE. Si l’envie vous prend, vous pouvez voir en différé le webinar : Blockchain & .LUXE : vers une nouvelle utilisation des noms de domaine ?

Pour ceux qui n’ont pas pu assister à ce webinar, nous revenons une nouvelle fois sur cette extension afin d’attirer votre attention sur un point spécifique : la tenue d’une phase d’enregistrement prioritaire un peu particulière, entrainant une potentielle dérive.

Pour bien comprendre Ethereum : un projet, diverses initiatives

Pour utiliser une application Ethereum il faut disposer d’un identifiant. Cet identifiant peut être relié à son portefeuille ou encore, servir pour se connecter à une application.

Cette technologie reste peu connue du grand public mais regroupe néanmoins des millions d’utilisateurs … :

  • 41 millions d’identifiants Ethereum actifs à ce jour, avec en moyenne, 99 000 identifiants crées chaque jour en 2018 :
    • 96% des utilisateurs sont des hommes,
    • 49% de ces derniers résident en Amérique du Nord,
    • 38 % en Europe,
    • 5% en Asie
  • L’Ether (monnaie éditée par Ehtereum) est également la seconde crypto-monnaie la plus utilisée (dernière le Bitcoin), elle fait partie du top 20 des monnaies les plus populaires,
  • L’Ether c’est aussi plus de 28 milliards de dollars échangés entre mai 2017 et aujourd’hui,
  • Et enfin, 26 millions de portefeuille d’Ether actifs.

Mais aussi un réseau et des « noms de domaine » sous un .ETH

  • En effet, afin de permettre à chacun de disposer d’un identifiant plus intelligible que ce que l’est la chaine d’identification de 42 caractères, la fondation Ethereum a décidé en mai 2017 de créer un réseau, non accessible depuis notre internet classique, permettant aux utilisateurs de créer des noms de domaine sous le .ETH.

Plus de 300 000 noms de domaine .ETH crées. Ce chiffre montre que le projet a connu un succès certain, que plusieurs registres de nouvelles extensions auraient bien aimé rencontrer.

Une phase prioritaire réservée aux titulaires de .ETH

Comme l’impose l’ICANN, le lancement débutera par une première phase prioritaire réservée aux titulaires de marques. MAIS : cette phase sera directement suivie d’une phase prioritaire réservée aux titulaires d’un .ETH qui pourront, pour un prix très bas, demander prioritaire l’enregistrement du même nom sous un .LUXE.

C’est assez classique me direz-vous … Sauf que le .ETH permet des enregistrements sans contrôle a priori, mais ne prévoit pas non plus de possibilités d’action a posteriori.  Il n’existe par exemple pas de politique de résolution des litiges permettant de récupérer un nom de domaine qui correspondrait à une marque que l’on détient….

Et malheureusement, il existe de nombreux noms de domaine sous le .ETH qui correspondent à des marques.

La complexité réside aussi dans le fait que les noms de domaine enregistrés sous le .ETH sont lié à un identifiant Ethereum, soit une simple chaine de 42 caractères. Il n’est donc ainsi pas possible, même si un service de whois existe, de savoir qui est le titulaire du nom de domaine concerné.

Vous l’aurez compris, cette communauté étant très active, il est possible que des cybersquatteurs, utilisent cette période prioritaire afin d’obtenir prioritairement des noms correspondant à des marques, lorsque le titulaire aura décidé en l’absence d’intérêt, de le sécuriser durant la priorité antérieure de Sunrise.

Un nouveau challenge en matière de résolution des litiges

Nous pourrions ainsi nous dire comme nous le faisons habituellement : si je n’ai pas d’intérêt à déposer un nom de domaine pour un projet pertinent, je vais me servir de ma surveillance pour être informé en cas de dépôt éventuel par un tiers. Et dans ce cas, j’agirai de manière amiable ou, via une procédure arbitrale afin de pouvoir le récupérer.

Le .LUXE est une nouvelle extension , et il est ainsi soumis à l’application de la procédure UDRP. Cependant dans le cas du .LUXE , si le nom de domaine n’est pas exploité frauduleusement via une page découlant du site mais, qu’il est en revanche lié à un portefeuille / identifiant Ethereum, il ne sera peut être pas possible de prouver la mauvaise foi et l’’exploitation litigieuse… Il s’agit d’un d’un nouveau cas de figure pouvant rendre parfois complexe une résolution de litige et nécessitant ainsi , fonction de sa stratégie, une attention particulière.

N’hésitez pas à nous contacter afin d’obtenir plus d’information sur l’existence éventuelle d’un nom de domaine sous le .ETH, afin de pouvoir adapter votre action en conséquence.

Vous pouvez également faire un Whois des noms enregistrés sous le .ETH.