L’excellent démarrage du .TEL

Le classement mensuel 01net / Mailclub des enregistrements de noms de domaine insiste ce mois-ci sur les succès des .TEL, .ME et MX face aux désillusions du .TRAVEL et au manque de souffle du .EU.

Une des meilleures entrées du mois dernier vient de doubler son nombre total de noms de domaine, ce qui la fait gagner presque dix places dans notre top 100 des extensions. Je parle bien entendu du .TEL.
Controversé (ça sert à quoi ? c’est moche ? ça ne se revend pas ?), les chiffres communiqués récemment par le registre (200 000 enregistrements) sont impressionnants. Atteindre ce résultat en si peu de temps est remarquable. D’autant plus que d’importants bureaux d’enregistrements américains ne commercialisent pas encore ce TLD et que des revendeurs notoires comme MySpace n’offrent pas encore de .TEL.

Je suis d’avis que la valeur d’une extension se mesure principalement à son usage (lire notre article : Qu’est ce qui fait le succès d’une extension ?). Il est clair que les pages contacts des sociétés ne se sont pas toutes transformées en .TEL depuis l’arrivée de cette extension. Cependant, elle n’a que trois mois quand le premier .COM a été créé en 1986… Laissons le temps au grand public de se l’approprier.

Autre jeune extension qui affiche une croissance insolente, le .ME monténégrin dont le marketing semble bien fonctionner. 250 000 noms de domaine sont déjà enregistrés ce qui permet au .ME de rentrer dans le TOP 40 mondial.

Transformation des .COM.MX en .MX

Les quarante premières places où figurent déjà le .COM.MX mexicain ou devrais-je dire le .MX ? En effet, l’extension mexicaine vient de s’ouvrir directement en .MX via une traditionnelle « sunrise period ». Les détenteurs de .COM.MX peuvent déposer en priorité l’équivalent en .MX jusqu’au 31 juillet avant que l’extension s’ouvre à tous à la rentrée. Cette actualité explique la croissance du Mexique qui frôle les 6 %.

Une progression qu’aimerait bien atteindre à nouveau le .EU. L’extension européenne comptait plus de trois millions de domaines en mars et l’annonçait fièrement. Depuis, le .EU est retombé sous cette barre symbolique et n’arrive pas à y remonter. Patience.

Et puis, ce n’est pas si grave quand on regarde la chute du .TRAVEL (extension dédiée au tourisme) qui a perdu 35 % de ses noms de domaine et six places dans notre top 100.

Dans le reste du classement, on notera que le Brésil double l’Italie et se rapproche du grand rival argentin. La Corée du Sud redevient millionnaire après sa baisse du mois dernier.

Pour en savoir plus :
Le site Classement-Extensions.com