Le .COM dépasse les 80 millions d’enregistrements

Le classement mensuel 01net / MailClub des enregistrements de noms de domaine consacre la reine des extensions, le .COM. Ce mois-ci, elle franchit la barre symbolique des 80 millions de dépôts.

Gérer la rareté du .COM

D’Abidjan à Paris, de Shanghai à Los Angeles, de Sydney à Dubaï, le monde entier connaît le .COM. 80 millions de dépôts, cela implique une dure réalité pour les déposants : gérer sa rareté. Cela devient très compliqué de trouver un .COM disponible, mais il reste indispensable du fait de sa notoriété mondiale. Conclusion, le second marché des noms de domaine (racheter un domaine que quelqu’un a déjà enregistré) est dominé par le .COM. Sa valeur par rapport à d’autres extensions est colossale.
Rendez-vous compte, porn.com s’est revendu pour plus de 9 millions de dollars, quand porn.fr s’est adjugé pour « seulement » 30 000 euros…

Extension historique du nommage internet, le .COM a longtemps représenté la majorité des dépôts de noms de domaine. Si sa part tend à diminuer (un peu moins de 45 % de l’ensemble des extensions), elle reste le phare qui illumine le reste du marché.

Imaginez-vous, la seconde extension ne compte que 14 millions de domaines. Il s’agit pourtant du .CN chinois dont la croissance perdure, ce qui lui permet de distancer chaque mois un peu plus ses deux principaux poursuivants, le .DE allemand et le .NET générique. L’extension chinoise vient de gagner un nouveau million de domaines en moins de six mois et dépasse donc les quatorze millions de .CN.

Deux millions de .RU

Le .RU russe vient également de dépasser un cap emblématique, celui des deux millions de noms de domaines. Le .BIZ est dans sa ligne de mire, et le .RU devrait sûrement éjecter l’extension générique le mois prochain du TOP 10. Sa croissance mensuelle autour des 4 % lui a déjà permis d’enregistrer un million de domaines supplémentaires depuis octobre 2007.

L’autre forte croissance du mois est celle du .US américain avec 8,6 %. Les étatsuniens se mettraient-ils à aimer leur extension nationale ? A suivre dans les mois à venir. Enfin, nous noterons la forte progression portugaise, qui a augmenté son parc de domaines de 13,6 %. Un chiffre colossal pour une extension européenne pas encore aussi développée que son voisin espagnol.

Pour en savoir plus :
– Accédez aux précédents classements sur classement-extensions.com