extension generique .com face aux nouvelles extensions

Le .COM, concurrent n°1 des nouvelles extensions

Les nouvelles extensions ont encore du chemin à faire avant de rentrer totalement dans les habitudes des internautes et des entreprises. L’étude menée actuellement par l’ICANN fait le point sur niveau de connaissance par le public de ce 1er cycle du programme newgTLDs et sur l’utilisation de ce nouveau type de domaines.

Nom d’entreprise & nom de domaine : quelle stratégie à adopter ?

En parallèle, Clutch, une entreprise B2B américaine, a mené une étude qui pourrait compléter le rapport de l’ICANN.

Pour effectuer cette étude, Clutch a contacté 700 entreprises américaines avec les caractéristiques suivantes :

  • 350 compagnies sélectionnées parmi la Inc. 500 List établie en 2015 (forte croissance) : toutes fondées avant 2012 avec un minimum de 2 millions de dollars de chiffres d’affaires en 2014.
  • 350 compagnies identifiées parmi la CrunchBase (dédié aux startups) : toutes fondées après 2012 et ayant reçu un financement minimum de 3 millions de dollars en 2015.
  • Autres critères importants : le nom de l’entreprise, le statut de l’entreprise, la date de création de l’entreprise, le nom de domaine, l’extension associée, l’activité de l’entreprise.

A partir de tous ces éléments, voici ce qui en découle :

nom-entreprise

  • Les entreprises à forte croissance ont choisi un nom d’entreprise descriptif, en rapport avec le service ou le produit vendu, soit 54% des sondées.
  • 41% des startups ont choisi un nom inventé de toute pièce, soit 3 fois plus par rapport aux autres entreprises.
    Pourquoi ce choix ? C’est purement stratégique : Le .COM existe depuis 30 ans et les possibilités sont réduites. Il faut alors faire preuve d’imagination pour trouver un nom d’entreprise qui soit également disponible en .COM et autres extensions pour avoir du potentiel à exploiter.

Mais avant que les nouvelles extensions soient réellement implantées dans le paysage numérique, il y a encore du chemin à faire.

L’influence du nom de domaine en .COM

domain_name_2015

En regardant ce deuxième graphique, on constate que 3/4 des startups ET des autres entreprises ont un nom de domaine en .COM correspondant exactement au nom de leur entreprise. Les compagnies à forte croissance sont 22% ont un nom de domaine en .COM alternatif, contre 12% seulement pour les startups.

En revanche, les startups sont plus ouvertes aux nouvelles extensions : 12% contre 6%. Coïncidence ? Rappelez-vous que l’étude portait sur les entreprises ayant été créées AVANT et APRES 2012, une année symbolique puisque c’est le début du programme des nouvelles extensions lancé par l’ICANN. Les projets de startups sont plus enclins à trouver des alternatives vers les nouvelles extensions que les autres entreprises : elles offrent un choix plus large par rapport au .COM où le choix devient beaucoup plus restreint. La tendance est faible mais bien présente :  l’émergence des nouvelles extensions dans les années à venir pourraient se faire par le biais des startups.

Il est vrai qu’un nom de domaine en .COM reste LA référence. Dans l’esprit des entreprises interrogées, avoir un nom de domaine en .COM établit une relation stable et surtout de confiance. L’intégralité de l’étude est disponible sur le site de CLUTCH.CO avec les commentaires à l’appui des entreprises sondées.