Entrez dans « le jeu » des noms de domaine

Nouvelle tendance du nommage internet ou simple épiphénomène, l’apparition du vocable « lejeu » dans les noms de domaine augmente à vue d’œil. Qu’ils soient destinés à promouvoir les cadeaux de noël à venir, des jeux en ligne ou les opérations marketing de grandes marques, beaucoup de domaines se sont piqués au jeu.

J’ai toujours admiré comment des règles d’écriture de noms de domaine se créent naturellement. L’ajout du terme « lefilm » aux œuvres cinématographiques en est un parfait exemple déjà démontré dans ses colonnes (lire ma précédente chronique à ce sujet)

Décrire pour éviter la confusion

Aujourd’hui (peut-être avec l’approche de Noël), je perçois la même tendance pour « lejeu ». Après tout, comme l’a dit Nicolas Boileau-Despréaux « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément ». Alors, ajouter « lejeu » pour largowinch-lejeu.com, sherlockholmes-lejeu.fr ou urgences-lejeu.com et la confusion potentielle disparaît comme par enchantement. Un vrai jeu d’enfants !

Les jeux vidéo font partie des principaux acteurs concernés par cette tendance. alexledermann-lejeu.com, citylife-lejeu.com, grandtheftautoiv-lejeu.com ou mafia-lejeu.com peuvent en témoigner. Le nom de domaine « lejeu » devient un support publicitaire de grande qualité pour encourager l’achat du produit culturel le plus vendu au monde.
« lejeu » est également utilisé pour des sites de jeux en ligne comme daviddouilletjudo-lejeu.com (!) ou ssii-lejeu.com.
Le multimédia n’est pas tout et des jeux traditionnels utilisent aussi cette écriture sans être vieux jeu. Illustration avec cromagnon-lejeu.com, un jeu de société des Editions Bioviva.

Les marques se piquent au jeu

Vous me direz que l’industrie du jouet a beau jeu de nommer ainsi ces noms de domaine, mais elle n’est pas la seule.
De grandes marques s’y mettent. Des jeunes comme airness-lejeu.com, des amis helvétiques (swissexpress-lejeu.com) mais aussi des banques.
Le Crédit Agricole s’est associé à la sortie du film de fin d’année Scrooge pour faire gagner des séjours à Londres sur scrooge-lejeu.com.

Malheureusement, soyons franc jeu, les amusements ne durent qu’un temps. Beaucoup de noms enregistrés sont progressivement désactivés comme jesuisunelegende-lejeu.com, princecaspian-lejeu.fr (Le monde Narmia 2).
D’autres se mettent hors jeu en enregistrant des noms de domaine « lejeu » à titre spéculatif comme cameracafe-lejeu.com ou lessimpson-lejeu.com.
Après tout, chacun joue comme il veut. Il n’empêche que plus de quatre cents noms de domaine contiennent ce vocable dans les principales extensions génériques. Un mouvement inspiré des Anglo-Saxons qui comptent trois milles domaines comprenant « thegame ». A ce rythme, des investisseurs prêts à jouer gros pourraient mettre en jeu quelques centaines de milliers de dollars et demander la création d’un .GAME à l’Icann. Vu les montants, il ne sera plus question de faire joujou.