les nouveaux tlds

DSK Squatting

L’affaire DSK fait énormément parler d’elle dans le monde entier.

On parle de sa démission du FMI, de son séjour carcéral à Rikers Island et, de son procès dans tout les médias, c’est donc tout naturellement que les cybersquatteurs de la terre entière se sont intéressés au cas DSK

Pourquoi enregistrer des noms de domaine autour de DSK ?

L’affaire étant sur-médiatisée sur l’ensemble des médias (journaux, télévisions, internet..), le nombre de recherches faites dans Google par exemple ont augmenté en flèche.

Nous voyons que depuis l’annonce de son arrestation, c’est à dire le 14 Mai, le nombre de requêtes sur le terme DSK a significativement augmenté.

Les cybersquatteurs surfent sur cet engouement afin d’enregistrer des noms de domaine correspondant à des requêtes de recherches ou bien des ensembles de mots clés.

Quelques cas concrets.

Nous avons utilisé cette semaine les outils de recherche et d’analyse du Mailclub, et remarqué, suite à la mise en place d’une surveillance noms de domaine sur les termes DSK et Strauss-Kahn, l’enregistrement de noms de domaine de différents types :

Ceci n’est qu’un extrait, bien évidemment, de l’ensemble des noms de domaine qui ont été enregistrés après l’annonce de l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn.

Que faire en temps de crise ?

En temps de crise, il est conseillé de mettre en place une série de surveillances, afin de pouvoir agir rapidement, quand cela est possible sur :

Ces derniers étant un vecteur rapide de diffusion de l’information, il faudra y prêter une attention particulière.

Vous pouvez opter pour une analyse détaillée de vos résultats afin de pouvoir vous concentrer sur votre problème premier et laisser le Mailclub, par exemple, agir et faire cesser les atteintes.