Dis-moi ce que tu déposes comme noms de domaine…

Au siècle dernier, le nom de domaine n’était considéré que comme la vulgaire inscription d’une ligne dans une base de données. Depuis vous savez qu’il s’enregistre, se revend, se squatte, se récupère… et vous allez peut-être découvrir qu’il permet de réaliser de la veille concurrentielle ! Explications.

Depuis plusieurs années, les prestations de surveillance liées aux noms de domaine se sont fortement développées auprès des bureaux d’enregistrement dédiés aux entreprises. Désormais, les sociétés surveillent leurs marques mais aussi les noms de domaine.
Il s’agit essentiellement d’une approche défensive, pour s’assurer qu’aucun petit malin ne s’amuse à enregistrer des noms proches d’un droit antérieur notoire.
Les rapports de surveillance sont essentiellement exploités par les services juridiques.

Surveillance par titulaire

Ces outils de veille fonctionnent via différents algorithmes, qui scrutent les bases de données et alertent le client final en cas de dépôt potentiellement litigieux. Une analyse approfondie des données whois (who is ?) permet de nouveaux usages, qui vont intéresser d’autres interlocuteurs au sein de l’entreprise.Une surveillance par titulaire permet de détecter tous les noms de domaine enregistrés par une entité identifiée, via une analyse du champ registrant (propriétaire) du whois.
Cette prestation va par exemple permettre à Renault de connaître les noms de domaine que déposent Peugeot. Des informations clés pour les cellules d’intelligence économique ou les services communication avides de connaître les intentions de leurs voisins. Avec cet outil, ils vont tracer les agissements de leurs concurrents en matière de noms de domaine.

Nouveaux dépôts autour de nouveaux concepts ou produits, acquisition de noms de domaine descriptifs pour s’accaparer les termes courants de son activité, cession de noms auprès de tiers, récupération juridique… Tout un pan de l’activité de vos concurrents est ainsi dévoilé.

Les entreprises n’ont que très peu conscience des informations qu’elles fournissent via leur stratégie de nom de domaine. Récemment, un grand groupe français a annoncé la transmission d’une de ses activités à une autre entreprise. Avant que l’information ne soit dévoilée dans la presse, tous les noms de domaine avaient commencé à changer de titulaire depuis plusieurs mois déjà !

Partager l’information

Certes, il existe quelques solutions pour contrecarrer ce type de veille concurrentielle, comme l’enregistrement via un tiers, dit prête-nom. Cependant, ces pratiques restent anecdotiques et ne sont pas « données » financièrement.
Les noms de domaine vous permettent donc de surveiller efficacement la politique de vos concurrents.
C’est un système très transversal : il ne doit pas rester enfermé dans un service en particulier mais s’échanger entre les directions générales, juridiques, informatiques, marketing, e-commerce…

Passez l’information autour de vous. Vos concurrents vous surveillent, pourquoi pas vous ?

Pour en savoir plus :
Prestations de surveillance par titulaire