Référencement & nouveaux gTLDs

Que pensent les experts du référencement des nouveaux gTLDs?

Afin de bien capter l’attention des professionnels, nous sommes allés poser la question directement à un groupe d’échange dédié au référencement au sujet d’une extension bien précise : le .SEO (“seo” signifie “Search Engine Optimization” ou “Référencement” en français). Pour rappel, il n’existe pas d’extension Internet .SEO.

LinkedIn a cet avantage de permettre aux professionnels d’une industrie de se retrouver pour échanger sur des questions très précises. Ainsi le sujet suivant a été lancé : “Domain names ending in « .seo » (instead of « .info »)” (traduction: les noms de domaine qui se terminent en “.seo” au lieu de “.info”).

Il s’agit d’un échange constructif car nous avons eu à faire directement à des gens dont l’arrivée des nouvelles extensions ne fait pas forcément plaisir. En effet, un grand nombre de ces agences ont capitalisé sur les noms de domaine “.com” et “.fr” et si l’arrivée d’un “.agency”, d’un “.paris” ou d’un “.expert” est perçue par certains comme une nouvelle manne à exploiter pour revenir en force vers leurs clients, elle est avant tout perçue comme une menace car changer de nom de domaine a un gros impact en matière de référencement.

Ainsi, lorsqu’on demande à ces experts s’ils achèteraient un nom de domaine “.seo” (si l’extension venait à être lancée lors du prochain cycle d’appel à candidature de l’ICANN), il faut chercher les enthousiastes dans cet échange de 13 contributions.

Pourtant, nous avons apprécié la précision des réponses. Nous avons particulièrement aimé ce chiffre avancé par l’un des référenceurs: “The 301 redirects still maintain 90 to 99% linkjuice as many know”. En termes simples, cela revient à dire que les référenceurs sont à peu près unanimes suite à un changement de nom de domaine: le taux de perte de traffic est d’environ 10% lorsque l’on passe à un nouveau nom de domaine et que l’on redirige l’ancien sur le nouveau.

Source: https://lnkd.in/eibF3xy