déposer nom de domaine en .co

.CO : déjà plus de 400 000 domaines, et un traitement privilégié sur Google

Le registre colombien vient d’annoncer, via un communiqué de son directeur général, Crystal Peterson, avoir franchi la barre de 400 000 domaines seulement 10 jours après l’ouverture générale de l’extension.

Les enregistrements proviennent de plus de 182 pays, les principaux étant les États-Unis, la Colombie, le Royaume-Uni, l’Australie, le Canada, l’Allemagne, l’Inde, la Chine, la Nouvelle-Zélande et la France.

Google va traiter le .CO au même niveau que les gTLDs

Cette annonce intervient quelques jours après que le même Crystal Peterson ait annoncé avoir eu la confirmation de Google que le. CO aurait à présent les mêmes options de ciblage géographique que celles à la disposition des autres TLD génériques, tels que. Com,. Net,. Org, .Biz, etc…

Ces options permettent, via les outils mis à disposition des webmasters par Google, de cibler géographiquement ses noms de domaine. Le traitement standard par Google des ccTLDs est d’être ciblés sur les adresses IP du pays de l’extension avec pour conséquence un meilleur traitement dans les résultats issus de recherches faites à partir du pays, mais un moins bon classement pour les résultats effectués à partir du reste du monde. Un .fr sera ainsi, à contenu identique, mieux référencé qu’un .com pour les internautes situés en France, mais moins bien pour ceux situés hors de France.

Le traitement privilégié fait au .CO à partir de maintenant permet à un webmaster de détacher son .CO de la Colombie. Cette ouverture permet d’utiliser le .CO dans une stratégie globale, et elle a été confirmée par un porte parole de Google cité dans PC PRO (http://www.pcpro.co.uk/news/359704/google-approves-co-domain-for-international-use), qui confirme par ailleurs l’importance du contenu global du site dans le classement mondial hors Colombie.

Cette particularité n’est pas propre au .CO, puisque Google traite déjà de la même façon d’autres extensions pays qui ont depuis le début été distribuées via des stratégies allant bien au delà de leurs pays d’origine, telles le .TV et le .ME.

Le Mailclub propose les enregistrements en .CO sur son site domaines.mailclub.fr