nom de domaine en .so

J-3 pour l’ouverture des .SO

So cool… So ridiculous ?

Lundi prochain (1er novembre) débutera la phase de Sunrise de la nouvelle vie de l’extension somalienne .SO. Cette extension est une nouvelle pierre dans le jardin des extensions marketées (« sTLDs »), jardin qui doit en fait appartenir à un coiffeur, tant sa déco est parfois tirée par les cheveux…

En début d’année, le .CO avait été vendu pour contrecarrer le risque d’erreurs de frappe lorsqu’un internaute oubliait le M du .COM. Soit… Il avait aussi été présenté pour symboliser les termes « compagnie », « corporate », ou encore « corporation ». Etant donné que le CO est l’extension de la Colombie, on aurait aussi pu rajouter « cocaïne »..!

Voilà maintenant qu’on nous propose du .SO pour « société » ou « solution »… j’ai même vu du Sud-Ouest trainer ! Pas de bol pour la Somalie, le .SO ne correspond pas à une erreur typo sur une extension courante. Une extension tirée par les cheveux…? On est en plein dans la coiffure vous dis-je !

Le monde grouille de ces extensions à signification plus ou moins douteuse : .DJ pour les boites de nuits de Djibouti, .FM pour les radios micronésiennes… Dommage que le sultanat d’Oman se décline en .COM.OM ou en CO.OM, et que les règles d’enregistrement soient aussi restrictives, on en aurait vendu beaucoup aux supporters marseillais !

Blague à part, le Mailclub est quand même registrar de ce .SO nouvelle formule, et étant donnée son ouverture prochaine à tous, nous conseillons aux détenteurs de marques de se protéger durant la période sunrise qui démarre lundi, et qui sera réservée aux titulaires de marques enregistrées quelque soit le pays visé par ces dernières… et ce même si vous n’êtes pas du Sud-Ouest et même si la Somalie ne constitue pas un marché prioritaire. Vu le marketing qui est fait sur cette extension, il y aura un fort risque de cybersquatting.

Rappel des règles et du calendrier

Aucune présence locale ne sera ainsi nécessaire, la détention d’un droit sur le terme souhaité suffisant à permettre le dépôt d’un nom de domaine. En cas de demandes multiples portant sur le même nom de domaine, les demandeurs seront départagés à l’issue d’une procédure d’enchères. Cette période se clôturera le 30 novembre 2010 et sera immédiatement suivie par le processus d’enchères entre le 1er et le 15 décembre.

Les noms de domaine seront enregistrables directement au second niveau de l’extension ainsi que sous les sous domaines .COM.SO ; .NET.SO et .ORG.SO.

De nouvelles enchères en « Landrush »

Entre le 16 décembre 2010 et le 9 février 2010 aura lieu une phase dite de « Landrush » ouverte à tout intéressé, sans qu’il soit nécessaire de justifier d’un droit sur le nom de domaine désiré. La différence majeure distinguant cette période de l’ouverture générale réside dans le système d’adjudication visant à départager les demandeurs d’un même nom : les enchères.

Ces dernières se tiendront du 10 au 28 février 2011.

Ouverture à tous le 1er mars 2011

A partir du 1er mars 2011 les noms de domaine seront enregistrables par tous. Le premier arrivé sera le premier servi… et vivement les nouvelles extensions prévues pour fin 2011, qui, elles, voudront vraiment dire quelque chose. Ou pas !

—> Dernière minute : un appel au boycott est en ligne sur http://repandre.com/Noms-de-domaine-boycott-des-point,14833.html
Notre liberté de ton nous permet de le signaler pour que l’information soit équilibrée.