Rapport ICANN sur le DNS Africain

ICANN : Publication du rapport final sur le DNS africain.

La Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet, connue sous le nom de l’ICANN, a le plaisir d’annoncer la publication de la version finale du rapport d »étude sur le marché du DNS africain. Cette étude s’inscrit dans le cadre des efforts de sensibilisation mis en place par l’ICANN pour soutenir et encourager l’industrie régionale du DNS. Le rapport est le premier dans son genre dans la région, qui regroupe 54 pays. L’étude avait pour but de :

  • identifier les points forts et les points faibles du secteur du DNS en Afrique ;
  • élaborer des recommandations pour promouvoir la croissance de l’industrie afin de mieux tirer profit des opportunités disponibles et de répondre aux problèmes identifiés ;
  • explorer la possibilité d’établir un observatoire de veille pour assurer un suivi de la croissance, du développement et des besoins émergents du marché du DNS en Afrique.

Les résultats du rapport, qui serviront à orienter les prochaines étapes des efforts à envisager en matière de renforcement des capacités en Afrique, ont permis de tirer d’importantes conclusions et recommandations :

En mai 2017, il y a quelque 5,1 millions de noms de domaine associés à l’Afrique – majoritairement des noms de domaine en ccTLD mais également des nouveaux gTLDs (.JOBURG, .CAPETOWN, .DURBAN) ; la valeur totale annuelle du marché des noms de domaine africains représente près de 52 millions de dollars américains.

Un grand nombre de pays pourrait éliminer ou réduire les barrières à la croissance de l’industrie de l’Internet en général et du marché des noms de domaine en particulier.

Il existe un potentiel de croissance considérable pour le marché des noms de domaine en Afrique dans un avenir prévisible.

Le rapport est disponible dans son intégralité sur le site de l’ICANN.