Tunisie : Une Sunrise indéfectible ?

Il est habituel lors de l’ouverture d’une extension que le registre en charge de sa gestion mette en place diverses périodes d’enregistrement prioritaires. Ces périodes permettent aux catégories d’acteurs concernés (institutions publiques, titulaires de marques, sociétés commerciales,…) d’enregistrer en amont d’une disponibilité plus étendue, un nom de domaine correspondant au terme sur lequel ils bénéficient de droits.

Ces périodes, annoncées en amont de leur lancement afin de laisser à tout demandeur le soin de s’y préparer, se tiennent sur des périodes définies, formant dans leur ensemble le calendrier d’ouverture.

Des calendriers modifiables

Il est assez rare que le calendrier soit modifié sensiblement une fois divulgué, mais pas inconcevable. Ce fut le cas par exemple de la Russie qui, après avoir révélé un premier calendrier d’ouverture, a finalement décidé de modifier les règles et dates relatives aux phases prioritaires initialement prévues.

Ces modifications peuvent intervenir en raison de remarques émanant des multiples catégories d’acteurs en présence, ce peut être le résultat du constat fait par le registre à l’issue d’une première phase d’ouverture,…

Une durée majoritairement harmonisée

Ces phases durent dans leur grande majorité deux mois environ, laissant ainsi le temps à tous de se positionner sur un nom de domaine.

Parfois, il peut être fixé une durée plus courte. C’est le cas des Sunrise de l’extension colombienne dont la durée est comprise entre 3 semaines et 5 semaines.

Il est cependant rare que les phases s’étendent au delà. C’est néanmoins le cas de la celle dédiée à l’enregistrement de caractères Maori qui a lieu actuellement en Nouvelle-Zélande et dont la durée à était fixée à trois mois.

L’annonce de diverses phases prioritaires d’une durée initiale de quatre mois par le registre tunisien apparaissait comme une période conséquente, laissant a priori le temps à tout intéressé de justifier des droits nécessaires à l’obtention du nom de domaine visé.

Alors que les deux premières phases de Sunrise se sont déroulées aux dates prévues, même si quelques changements de nommage ont eu lieu en cours de route, la clôture de la troisième période qui se déroule actuellement joue les prolongations…

De reports…

Comme vous vous l’avions indiqué précédemment, la Sunrise III actuellement en cours devait initialement se clôturer le 25 mars dernier. Puis, « Afin de mieux servir et préserver les intérêts des membres de la communauté » l’Agence Tunisienne d’Internet (« ATI ») avait ensuite décidé d’étendre cette période d’enregistrement jusqu’au 27 avril 2010.
Ensuite a été décidé d’un nouveau report de cette date de clôture, au 31 mai 2010.

… en reports.

Nous avons appris récemment que l’ATI avait de nouveau décidé d’un report, jusqu’au 14 juillet 2010. http://www.ati.tn/fr/actus_details.php?id=201

Ouverture aux personnes physiques le 15 juillet 2010

Devait alors suivre cette clôture, l’ouverture « générale » du .TN. A partir de cette date, les personnes physiques locales devraient pouvoir prétendre à l’enregistrement d’un nom de domaine directement sous l’extension nationale .TN.

Le .COM.TN et autre sous domaine devraient quant à eux rester réservés aux personnes morales et titulaires de marques tunisiennes.