lancement des nouvelles extensions

Période estivale et noms de domaine : que s’est-il passé ?

Le mois d’août s’achève bientôt et avec lui cette période estivale… La rentrée approche ! Les noms de domaine n’ont quant à eux pas pris de vacances, l’actualité étant restée riche ces deux derniers mois. C’est ainsi l’occasion pour Mailclub.info de revenir brièvement sur ces nouvelles, soulignant les événements notables….

On s’aperçoit rapidement que certains thèmes récurrents continuent d’occuper une place importante dans l’actualité des registres. Arrive en première place l’implémentation des caractères ou extensions IDN…

La course aux IDN continue….

Sans surprise en raison de son intérêt fondamental pour de nombreux pays utilisant un alphabet non latin, l’implémentation des caractères internationalisés poursuit sa propagation.

Certains registres ont ainsi amorcé le lancement des phases prioritaires d’enregistrement de noms de domaine sous leurs extensions IDN respectives :

On peut ainsi citer les Emirats Arabes Unis, L’Arabie Saoudite, la Nouvelle Zélande, la Fédération de Russie, ou plus récemment de l’Egypte. Toutes ces ouvertures ayant été présentées en détails par Mailclub.info dans des articles distincts. Le bureau d’enregistrement Mailclub pourra vous renseigner et vous conseiller pour tout renseignement supplémentaire souhaité, ou tout enregistrement désiré.

D’autres registres viennent de voir leur proposition de création d’extension(s) IDN validée(s) par l’ICANN. Il s’agit de :

– La Tunisie, obtenant la création de l’extension nationale IDN « تونس ».
– La Thaïlande avec l’extension « ไทย »
– Le Sri Lanka se voit attribuer deux extensions IDN. L’une en Tamoul « இலங்கை » et l’autre en cingalais.
– La Palestine pourra ainsi utiliser : « فلسطين »
– La Jordanie emporte : « الاردن »

D’autres pays encore comme la Syrie, la Thaïlande ou Singapour poursuivent leurs démarches visant à obtenir l’acceptation de création de leur extension IDN par l’ICANN.

A noter également, le Royaume du Bahreïn qui élabore quant à lui un projet visant à la création d’un « .ARAB » ou « عرب ».

Cette nécessité de création d’une extension IDN s’étend à d’autres pays tels que la Serbie, qui a choisi le « .срб » comme extension IDN à promouvoir.

Noms de domaine IDN sous une extension latine ou locale ?

D’autres registres préfèrent débuter par le lancement de noms de domaine IDN sous leur extension nationale latine. C’est entre autre le cas de l’Ukraine qui lancera les noms de domaine en caractères cyrilliques sous les sous domaines .COM.UA et .KIEV.UA le Ier octobre 2010. Ou de la Malaisie qui annonce également le lancement de noms de domaine en caractères chinois, tamoul et jawi pour la fin d’année.

Extensions en caractères internationalisés : un choix complexe

On pourrait penser que le choix de son extension IDN ne pose pas de problématique majeure en dehors de son sens mais, de nombreux facteurs sont pris en compte par l’ICANN lors de l’analyse de la demande. Ainsi, un refus peut arriver… C’est malheureusement une expérience rencontrée par la Bulgarie suite à sa demande d’obtention de son « .БГ ». En effet, L’ICANN a rejeté la demande de création de cette extension en raison de similitude jugée trop importante avec l’extension latine du Brésil « .BR ».

Sécurisation des données

Le déploiement du protocole sécuritaire DNSSEC a également occupé un nombre important de registres gestionnaires d’extensions tels que ceux des .ORG, .BIZ, .INFO ou encore ceux des .EU, .US,… Certains autres ont annoncé le début de leurs travaux, comme les registres australien ou finlandais,…

L’été propice à la finalisation de plans de révision :

Diverses révisions réglementaires ont eu lieu ces dernières semaines, voici les principales :

• Le registre autrichien a profité de ce temps pour renforcer la protection des données personnelles affichées dans le Whois de ses noms de domaine,

• Le registre portugais a finalisé sa nouvelle charte de nommage en simplifiant le système d’enregistrement des .COM.PT/ORG.PT et en instaurant un système arbitral de résolution des litiges,

• Le registre danois a publié une nouvelle charte de nommage n’entrainant cependant pas de changements majeurs,

• Le registre anglais a clôturé la période de consultation publique sur l’intérêt de libération des noms de domaine d’un seul ou de deux caractères,…

• Le registre canadien étudie la révision de son système de résolution des litiges,…

Assouplissements des règles de nommage et ouverture d’extensions latines

L’ouverture à tous de l’extension colombienne « .CO » a eu lieu le 20 juillet dernier et continue de connaitre un grand succès avec plus de 452 000 noms de domaine enregistrés à ce jour.

• L’extension nationale estonienne « .EE » était jusqu’en juillet réservée aux personnes locales. Depuis le début du mois de juillet, elle ouverte à toute personne physique ou morale disposant d’un contact administratif local.

• La Tunisie a clôturé la dernière phase de « Sunrise », ouvrant son extension à toute personne physique ou morale locale ou, titulaire d’une marque nationale tunisienne.

• La Somalie a enfin annoncée, après plusieurs années d’indisponibilité, le lancement d’une période de « Sunrise » ouverte à tout titulaire d’une marque enregistrée, quelque soit le pays désigné. Cette période d’enregistrement prioritaire débutera le 20 octobre prochain.

• Le gouvernent Irakien a également communiqué sur le lancement prochain de son extension « .IQ ».

A l’inverse, La chine fait enfin état du nombre de noms de domaine enregistrés, non actualisé depuis les restrictions de décembre dernier. Le nombre de noms de domaine est ainsi passé de 13 459 133 à 6 854 998 au 30 juillet 2010, soit une chute d’environ 50 %…. Une première dans l’histoire des noms de domaine !

Les fraudeurs ne prennent pas de vacances

Profitant des absences de certains collaborateurs, le « slamminng » s’est renforcé ces derniers mois, tentant de semer le doute, en usurpant également l’identité des registres,….

Le Mailclub et la gestion des extensions rares

Le Mailclub fait partie des quelques bureaux d’enregistrements capables d’assurer une gestion mondiale de noms de domaine, dans l’ensemble des extensions actuellement disponibles. Ainsi, pour toutes les nouvelles extensions mentionnées ci-dessus, le Mailclub pourra donner conseil et procéder à l’enregistrement ainsi qu’à la gestion conséquente des noms de domaine convoités.

Dans un souci d’optimisation constant de ses procédures, le Mailclub est entre autres devenu registar en Inde ainsi qu’au Groenland, a rouvert l’enregistrement de noms de domaine en Chine, offre de nombreuses présences locales afin de faciliter les possibilités d’enregistrement de noms de domaine pour ses clients (Par exemple en Chypre, en Croatie, en Estonie,…), répercute les changements de systèmes d’enregistrement en y adaptant ses offres (république de Vanuatu, république des Maldives,…),…

Pour plus de renseignements cliquez ici.