Ouverture d’un second round de nouvelles extensions : A vos marques, prêts ?

En 2013, l’industrie des noms de domaine connaissait une petite révolution avec le lancement effectif du programme des nouvelles extensions génériques ou « new gTLDs ». Désormais, afin de créer leurs sites web, les utilisateurs d’Internet peuvent, à côté du .COM ou .FR, choisir parmi un large choix d’environ 1200 nouvelles extensions. Cela permet par exemple de pouvoir se rattacher à un produit (.SHOES, .BIKE), à une ville (.PARIS, LONDON) ou encore une région (.CORSICA, .BZH). Pour les sociétés, cela a constitué une fantastique opportunité d’asseoir leur présence en ligne et d’obtenir leur propre marque en tant qu’extension (.TOTAL, .SFR, .BMW, .SNCF, .LECLERC).  

Fort du succès de ce premier lancement, l’ICANN ne compte pas s’arrêter là. En effet, même si aucune date n’a été formellement fixée (2022 ?), un second « round » de lancement de nouvelles extensions est bel et bien prévu par l’ICANN.  Celle-ci, dans un court document publié pour discussion avant le meeting à Marrakech en juin dernier,a révélé quelques détails supplémentaires sur l’organisation de ce prochain lancement.

Volume attendu

Le programme de 2012 avait vu 1930 candidatures dont, au final, 1232 extensions ont été introduites dans la « racine » de l’Internet.

Pour ce prochain round, l’ICANN prévoit approximativement le même nombre de candidatures que pour celui de 2012 à savoir environ 2000 candidatures. De plus, pour des raisons techniques et de temps de traitement des dossiers, un plafond de 1000 délégations par an sera respecté.

En termes de budget, comme le round précédent, ce nouveau programme sera financé par les frais de candidatures.

Un système de délégation continu

L’information pertinente à retenir de ce document est certainement que l’ICANN prévoit, pour le futur, une sorte de processus de délégation continu. Fini donc le système de round organisé de manière ponctuelle. Ainsi, tous les ans à la même période de l’année, une fenêtre de 1 à 3 mois sera établie afin de pouvoir recevoir les nouvelles candidatures de nouvelles extensions. Cela permettra notamment aux sociétés désireuses d’obtenir leur propre extension de ne pas attendre un hypothétique prochain lancement et de ne pas craindre de rater la fenêtre des dates de candidatures.

L’ICANN se prépare actuellement à tous les niveaux (infrastructures, recrutement…) afin d’être prête pour ce nouveau dispositif d’introduction de nouvelles extensions sur le long terme et non pas uniquement pour le prochain round.

***

L’organisation de ce second round sera sans nul doute également au programme des discussions du prochain meeting ICANN à Montréal en novembre prochain où SafeBrands, qui y possède un bureau, sera évidemment présent. De plus, fidèle à sa démarche d’accompagnement des entreprises dans leurs projets d’identité en ligne, SafeBrands y dévoilera un livre blanc dédié exclusivement aux « extensions-marques » ou « BrandTLDs ». Sachez que vous avez d’ores et déjà la possibilité de vous inscrire afin de l’obtenir dès sa finalisation.

Enfin, nous demeurons naturellement à votre entière disposition pour toute question relative à l’obtention de votre nouvelle extension.