marché des nouvelles extensions

Marché des nouvelles extensions : moins de 20 millions de domaines actifs

Le début d’année est synonyme de compte-rendu et les professionnels du secteur des noms de domaine aiment réaliser des bilans sur l’état de santé du marché.

Un chiffre significatif indique un marché des nouvelles extensions en baisse de régime : c’est la première fois en 18 mois que le nombre de noms de domaine enregistrés et ACTIFS passent en dessous de la barre des 20 millions. Ce pallier a été franchi ce 1er janvier 2018, selon les informations récoltées par Domain Incite.

A ce jour, parmi plus de 1200 nouvelles extensions, on comptabilise exactement 19,8 millions de domaine actifs. En comparaison avec mars 2017, c’est-à-dire moins d’un an après, le marché enregistrait 26 millions de domaine actifs, soit une baisse d’environ 24%.

Autre chiffre à retenir et représentatif de la santé du marché : au cours du dernier trimestre 2017, la plus forte baisse a été constatée, avec une diminution estimée à un demi-million. La raison de cette forte baisse est due au non renouvellement de certaines extensions victimes de phishing ou cybersquatting, comme c’est le cas pour le .TOP et le .XYZ. A elles-seules, ces deux extensions enregistrent une baisse de 395 000 noms.

Depuis début juin 2016, c’est la première fois que le nombre de noms de domaine actifs avec un gTLD affiche un nombre inférieur à 20 millions de domaine. Plusieurs raisons à ce marché en déclin :

  • En 2016, les registres avaient mené d’importantes campagnes promotionnelles à des prix très attractifs, attirant en majorité les cybersquatteurs. Malheureusement, en 2017, la plupart de ces noms n’ont pas été renouvelés à date anniversaire.
  • Des propriétaires de noms de domaine ont déposé les noms sans pour autant les utiliser. Pour les entreprises, il s’agit souvent d’un dépôt défensif.
  • Nous arrivons à la fin du 1er round du programme des nouvelles extensions avec très peu de lancements à venir – à l’exception peut-être de brandTLDs.

Sur les réseaux sociaux – Twitter en autre – MediaWizard avait prédit en mai 2017 cette baisse et la prophétie s’est réalisée !

Prédiction marché noms de domaine 2017

Les extensions historiques de type génériques (COM, NET, ORG) ou ccTLD (FR et autres) sont tellement ancrées dans les habitudes des internautes (et des entreprises) qu’il est difficile pour les nouveaux gTLDS de les concurrencer.

Une apparition massive des nouvelles extensions sur le marché passe par un changement des habitudes, et en premier lieu dans les entreprises. Il ne faut pas oublier que l’URL d’un site est avant tout une adresse numérique de type 69.63.175.139. La transcription en mode littéral est à la base pour une meilleure mémorisation de l’adresse URL. Avec l’offre des new gTLDs, les entreprises peuvent davantage simplifier cette mémorisation tout en spécifiant leur activité ou secteur géographique grâce à des extensions proposant des termes génériques : canon.photography, pierre-dupond.consulting, laforet.immo etc.

Certaines ont pris le devant avec la création de leur brandTLD : en France, la banque BNPPARIBAS et l’enseigne E.Leclerc sont les plus actifs en la matière.


SafeBrands accompagne les entreprises dans la constitution et la délégation de leur CorpTLD. N’hésitez pas à contacter nos chargés de clientèle en utilisant notre formulaire en ligne, par email domaines@safebrands.com ou téléphone au +33 (0)1 80 82 82 60.