Les noms de domaine et le sport

F1.com : une stratégie d’acquisition comme une autre

L’affaire des Panama Papers a fait couler beaucoup d’encre les derniers mois. Mais quel lien entre les Panama Papers & les noms de domaine ? Parmi les noms cités dans l’affaire des Panama Papers, le cas de Bernie Ecclestone, patron de la F1 (Formula One), a attiré notre intention.

En effet, Bernie Ecclestone a été lié à une société offshore par le biais des noms de domaine « F1 .com » et « Formula1.com ». Fin des années 1990 – début 2000, le marché des noms de domaine prend de l’ampleur. A cette époque, Nicole Morris est l’heureuse propriétaire des deux noms qu’elle a enregistré sous le nom de la société offshore, Mirren Holding Limited, basée aux Bahamas.

A l’origine, le contenu du site « f1.com » n’avait rien à voir avec la course automobile. Mais en tant que gestionnaire des droits commerciaux et promotionnels de la Formule 1, Bernie Ecclestone y voit un fort potentiel marketing et souhaite impérativement récupérer les noms de domaine en évoquant la propriété intellectuelle. Malheureusement, le terme « F1 » n’est pas restreint qu’au milieu sportif : le groupe Accor détient la chaine d’hôtels du même nom, ou le nom donné à l’avion Dassault Mirage F1.

Les négociations de rachat n’aboutissant pas, Bernie Ecclestone change totalement de stratégie et décide tout simplement de racheter la structure offshore auprès des actionnaires pour la modique somme de 6 millions € en 2002. Cependant, la holding ne sera dissoute qu’en 2009.


SafeBrands est à votre disposition pour tout renseignement complémentaire concernant les procédures de récupération et/ou de rachat de noms de domaine. N’hésitez pas à contacter nos chargés de clientèle en utilisant notre formulaire en ligne, par email domaines@safebrands.com ou téléphone au +33 (0)1 80 82 82 60.